DaGrosa se défend sur un prétendu "argent sale"


Le projet américain est remis en cause par une tranche des supporters
Le projet américain est remis en cause par une tranche des supporters

Alors que le fonds d'investissement américain GACP s'apprête à racheter les Girondins de Bordeaux, son président - et futur propriétaire du club au scapulaire - Joseph DaGrosa a donné plus de détails sur son projet lors d'une interview accordée à RMC vendredi soir. Mais l'homme d'affaires s'est également défendu contre un communiqué publié par les Ultramarines, convaincus que l'argent qui sera amené est sale.

"Nous avons des partenaires très solides financièrement, deux des plus grandes compagnies d’investissements au monde. King Street représente une gestion de 20 milliards d’investissements, Fortress 40 milliards de fonds, c’est notre garantie. Je m’élève personnellement contre les allégations, contre un supposé argent sale", a-t-il répondu. Certainement pas suffisant pour calmer les plus sceptiques.