Joseph DaGrosa explique son choix et détaille son plan


Le club du président Stéphane Martin s'apprête à être racheté
Le club du président Stéphane Martin s'apprête à être racheté

Président du fonds d'investissement GACP et futur propriétaire de Bordeaux, Joseph DaGrosa a expliqué ce vendredi sur RMC pourquoi il avait décidé de reprendre les Girondins. En détaillant son plan pour l'avenir.

L'heure est au changement à Bordeaux. Alors que Ricardo, nouveau manager général du club, a été présenté jeudi à la presse, les Girondins se sont récemment séparés de Gustavo Poyet et s'apprêtent à être rachetés par le fonds d'investissement américain GACP. Invité sur RMC vendredi soir, le président de ce fonds et futur propriétaire du club, Joseph DaGrosa, a justifié son choix de reprendre le club au scapulaire. "Le point de départ, c’est que nous croyons que le sport en général et le football en particulier sont des investissements d’avenir pour les 10, 20, 30, 50 années à venir", a-t-il d'abord expliqué, dans des propos également relayés sur le site internet de RMC. "Nous pensons que Bordeaux est une des meilleures marques au monde, l'une des plus connues et avec un standing de qualité. L’équipe en elle-même est connue. C’est une base formidable sur laquelle nous allons nous appuyer", a-t-il poursuivi.

DaGrosa : "Le succès sportif et le succès financier ne sont pas forcément liés"

L'investisseur américain a ensuite pris le temps de détailler son projet économique et sportif, de manière relativement transparente. "Notre honneur est en jeu, on restera 5 ou 10 ans, quelle que soit la durée de notre projet. On veut ramener le club à son plus haut niveau historique, a-t-il d'abord lancé. Je pense que le succès sportif et le succès financier ne sont pas forcément liés, on prévoit d'ailleurs une période de pertes. Mais nous avons même déjà commencé à investir. (...) Le développement viendra après 2-3 ans de transition. On vise la C3 de manière régulière et parfois la C1." Les Girondins pourront en tout cas entamer cette période de transition par une saison marquée d'une participation en Ligue Europa.

DaGrosa est, en revanche, resté plus secret sur la politique de recrutement à attendre, l'une des questions qui préoccupe naturellement le plus les supporters bordelais. "On veut investir de manière intelligente, avec le coach et les dirigeants, en réfléchissant bien pour renforcer l'équipe. Par rapport à notre accord avec M6, nous n'avons pas le droit de parler publiquement. On doit tenir compte facteur contenter DNCG et suivre les règlements. En attendant, on conseille, mais c'est encore M6 le décideur." Une prise de parole qui était attendue, alors que les Ultramarines ont émis des doutes quant à ce projet. Désormais, ils ont davantage de précision pour juger, même si les rumeurs évoquant l'argent sale qui serait lié à GACP risquent de ne pas disparaître du jour au lendemain.