Girondins

King Steet et GACP proches du divorce, le secteur sportif pourrait prendre un gros coup

Commentaire(s)
Le sourire pourrait bientôt disparaître de la bouche de Joe DaGrosa
Le sourire pourrait bientôt disparaître de la bouche de Joe DaGrosa

Les fans des Girondins de Bordeaux pourraient connaître un nouveau bouleversement dans l'actionnariat du club. En effet, les rapports sont plus que tendus entre King Steet, l'actionnaire majoritaire (86,4 %) des Girondins, et GACP (13,6 %), le gestionnaire du club. A tel point que Sud-Ouest et L'Equipe s'interrogent sur un potentiel "divorce" entre les deux structures d'ici janvier 2020. Les tensions seraient survenues en raison de la mauvaise situation financière du club.

Aujourd'hui, GACP, très présent au sein des Girondins, cherche un nouveau partenaire pour racheter les parts de King Street, mais le scénario inverse semble plus plausible. King Street pourrait ainsi devenir l'unique actionnaire du club au scapulaire et instaurer une politique d'austérité. Dans cette optique, entre deux et quatre ventes seraient même programmées... L'hypothèse, dans un avenir plus ou moins proche, d'une revente du club n'est pas à exclure pour King Street.