Les grandes ambitions de DaGrosa !


Le futur propriétaire des Girondins veut rivaliser au plus vite avec les plus grands
Le futur propriétaire des Girondins veut rivaliser au plus vite avec les plus grands

Invité de Téléfoot dimanche matin, le futur propriétaire des Girondins de Bordeaux a fait part de ses grandes ambitions sportives à la tête du club au scapulaire. L'objectif ? Devenir champion de France, tout simplement.

Joseph DaGrosa continue son tour des médias. Après avoir notamment accordé une interview à RMC vendredi soir, celui qui sera, si tout se passe bien, le nouveau propriétaire des Girondins de Bordeaux à la fin du mois de septembre était ce dimanche sur le plateau de Téléfoot pour en dire un peu plus sur son plan à court, moyen et long terme. Et l'homme d'affaires américain ne s'est pas caché : "Oui, l'objectif est de gagner de l'argent comme dans tout type de business. Mais nous avons une vision sur le long terme, nous aurons besoin de plusieurs années et cela passe par du succès sur le terrain", a-t-il déclaré.

Et en ce qui concerne le succès sur le terrain, DaGrosa n'hésite pas à voir très haut. "Le plan est de devenir champion de France", a-t-il lâché. Même si d'autres étapes devront évidemment être franchies d'ici là. "Rivaliser avec l'OL, l'OM, l'ASM ? Je pense que ce sera difficile au début mais sur les deux à cinq prochaines années je suis sûr que nous pourrons les battre". Au moment d'évoquer la question financière, le président du fonds d'investissement GACP s'est cependant montré plus mesuré : "Nous sommes prêts à dépenser de l'argent pour cette équipe, mais de façon intelligente (...) Pour le moment nous avons un chiffre de 80 M€ pour les prochaines années. Ce n'est pas énorme mais nous voulons investir intelligemment".

Quant à l'inquiétude, voire la défiance d'une partie des supporters et notamment des Ultramarines vis à vis de ce projet, DaGrosa a tenté d'arrondir les angles, une nouvelle fois : "L'inquiétude des supporters ? Nous comprenons le fait qu'ils veulent une équipe qui gagne. Nous voulons le faire de façon intelligente. Nous ne voulions pas faire de changement radicaux. Nous allons écouter les supporters, ils sont là depuis très longtemps et ils ont leur mot à dire", a-t-il répondu. Il en faudra certainement plus pour convaincre les sceptiques.