Infos

Galtier est en joie, Aulas ne savait pas, Des offres pour Doria...

Commentaire(s)
Retrouvez un condensé de l'actu foot de la matinée
Retrouvez un condensé de l'actu foot de la matinée

La première victoire des Verts depuis 20 ans face à l'OL à Geoffroy-Guichard (3-0), hier soir, a bien évidemment marqué l'actualité foot de ce lundi matin...

Galtier et les Verts ont mis les bons ingrédients

En s'imposant largement, ce dimanche, face à l'Olympique Lyonnais (3-0), l'AS Saint-Etienne s'est offert une toute première victoire à domicile dans le derby depuis 20 ans. Un soulagement incroyable pour le peuple vert. Interrogé en conférence de presse, Christophe Galtier a, lui, souligné la capacité de réaction de ses hommes après la difficile soirée de Ligue Europa, ce jeudi. L'entraîneur stéphanois a notamment loué l'état d'esprit de son groupe, plus que jamais impliqué pour aller chercher cette victoire de prestige.

"Nous avons effacé la frustration que nous avons eue jeudi contre Qarabag en Europa League (1-1). J'apprécie tout particulièrement cette victoire trois jours après la coupe d'Europe, a-t-il souligné. Nous ne sommes pas habitués à ce rythme-là mais nous progressons semaine après semaine. Dans un match où il fallait avoir des ressources physiques et mentales, nous avons su répondre. Ce n'est sûrement pas le plus beau match que nous pouvions faire, nous avons été meilleurs par ailleurs. Les derbies, ce n'est pas spécialement dans le jeu que cela se passe mais plutôt dans la détermination et l'envie."

Aulas ne savait pas "comment ça faisait"

20 ans qu'ils n'avaient pas connu la moindre défaite à Geoffroy-Guichard. Dimanche soir, les joueurs de l'Olympique Lyonnais sont brusquement revenus sur terre. Dépassés par l'intensité imposée par le voisin stéphanois, le club du président Jean-Michel Aulas a subi une sérieuse déconvenue (3-0). Ce dernier attend ailleurs une réaction de la part du groupe rhodanien, meurtri par cet affront.

"Là où on a été défaillants, c’est sur l’intensité, qui a été en faveur de Saint-Etienne. La meilleure manière de se remettre en cause, c’est de repartir de l’avant, a-t-il rappelé. On a pris une bonne claque ici. On ne savait pas comment ça faisait… enfin, personnellement, je ne savais pas bien. C’est vraiment très dur quand on se prépare comme on s’est préparés. Mais par solidarité régionale, quand on doit perdre 3-0, ce qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps, le faire ici plutôt que dans une autre région. Enfin ça fait mal quand même."

Labrune a ignoré des offres pour Doria

Recruté pour quelque 6 millions d'euros à l'été dernier, Matheus Doria n'a toujours pas été titularisé par Marcelo Bielsa à l'OM. Pourtant, le club phocéen considère toujours le jeune brésilien comme un grand espoir.

Pour preuve, Vincent Labrune aurait reçu plusieurs offres concernant le capitaine des Espoirs de la Seleçao. Hier, le Journal Du Dimanche affirmait effectivement que trois offres de prêt - dont une provenant d'un club de L1 - et une de transfert seraient parvenues au président Olympien, qui les aurait tout simplement ignorées.

Reste à savoir si El Loco daignera accorder un temps de jeu plus conséquent à l'auriverde d'ici à la fin de la saison. En attendant, il s'occupe en réserve, avec qui il a battu Toulon (2-0), hier après-midi.

Mavuba ne s'affole pas

Voilà maintenant plus de deux mois que le LOSC n'a plus gagné en Ligue 1. Une disette qui a plongé les hommes de René Girard dans les bas-fonds du classement, hier soir, après une deuxième défaite consécutive concédée à Bordeaux (1-0). Un revers sur lequel est revenu sans détour le capitaine Lillois, dans les couloirs du Stade Chaban-Delmas.

"Quand tu n'es pas programmé pour jouer le maintien, le danger est de se dire : "Ça va aller, ça va aller", mais au final, tu ne gagnes pas de match, a souligné Rio Mavuba, dans des propos relayés ce matin par L'Equipe. Je ne pense pas qu'on lâchera. Si après l'ouverture du score on en avait pris deux ou trois, ok. Mais ce n'est pas comme si on prenait des branlées à chaque fois."

Verratti de retour à l'entraînement

Blessé aux adducteurs et absent des terrains depuis une dizaine de jours, Marco Verratti va faire son retour sur les pelouses du Camp des Loges, ce lundi, selon Le Parisien.

S'il n'est pas assuré qu'il participe au déplacement à Lille, mercredi, le milieu de terrain italien devrait être disponible pour affronter le FC Barcelone, une semaine plus tard, au Camp Nou, où le PSG jouera la première place de sa poule de Ligue des Champions.

Ayew se défend

Arrivé cet été à Lorient en provenance de l'OM, Jordan Ayew a précédemment déclaré ne pas regretter son choix.

En dépit d'un environnement moins sulfureux que sur la Canebière, le joueur n'est pas épargné par les critiques quant à son impact dans le jeu des Merlus.

Il a tenu à répondre à ses détracteurs dans les colonnes de L'Equipe. "Regardez les stats et on parlera… Les gens peuvent tout dire, mais ça fait un moment que je suis impliqué sur tous les buts de Lorient, alors voilà. Si je ne marque pas, je fais des passes décisives. Je ne sais pas à combien de passes je suis, mais je pense que je suis pas mal. Il faut que je continue comme ça. Je ne peux pas tout faire seul ! Même si vous ramenez Messi dans cette équipe ou le coach Guardiola, ça ne va rien changer", a-t-il affirmé.

Pour lui, l'inexpérience de ses jeunes coéquipiers est à prendre en considération lorsqu'on évoque la délicate saison des hommes de Sylvain Ripoll (quinzièmes du championnat). "Les gens sont exigeants, c’est tout à fait normal, mais il faut savoir que beaucoup de joueurs débutent, certains n’ont même pas encore dix matches en L 1 et ils sont titulaires dans cet effectif. On sait que la saison va être compliquée. Il faut juste être humble et continuer à travailler comme on le fait depuis un moment. Il ne faut pas s’enflammer."