L1

Bordeaux et les regrets éternels (2-0)

Commentaire(s)

Victorieux au prix d'un réalisme impressionnant, les Girondins de Bordeaux freinent la progression du Stade Rennais dans leur course à l'Europe (2-0). Une course à laquelle les hommes de Francis Gillot ont du renoncer à défaut de régularité. Cinq points les séparent désormais de leur adversaire du soir à trois rencontres du terme de la saison.

35ème journée de Ligue 1
Girondins de Bordeaux - Rennes : 2-0 (0-0)
Buts :
Obraniak (50ème), N'Guemo (57ème) pour Bordeaux

Bordeaux pourra certainement s'en vouloir au terme de cet exercice 2010-2011. Francis Gillot assure qu'il n'y avait aucun regret à avoir. Mais à la vue des performances offertes par les Girondins et des différents points perdus par manque de régularité et de concentration, les Girondins auraient pu entrevoir l'Europe en vue de la saison prochaine. En disposant du Stade Rennais, le club au scapulaire dispose encore de cinq unités de retard sur les Bretons. Mais il n'en reste plus que neuf à distribuer jusqu'au soir de la 38ème journée. Boostés par leur entraîneur, Carasso et ses coéquipiers n'ont en revanche pas l'intention de laisser couler cette fin de saison. Bien que distancés dans la course au Vieux Continent, ils souhaitent bel et bien faire valoir leur statut et s'affirmer dans la première partie de tableau. Rennes ne s'attendait certainement à un cadeau de la part de la formation girondine. Frédéric Antonetti en a désormais le coeur net.

Le technicien corse a vécu "une sale soirée" comme il l'a déclaré à l'issue de la rencontre. Après un premier acte insignifiant d'un côté comme de l'autre, Bordeaux a ouvert le score par l'intermédiaire d'Obraniak (50ème). L'ancien lillois a ainsi profité d'un moment de flottement dans la défense rennaise pour prendre le dessus sur Apam, blessé mais refusant de sortir. Quelques minutes plus tard, sur un nouveau service de Saivet, c'est au tour de N'Guemo d'ajuster Costil, quelque peu en retard (57ème). Deux banderilles qui résonnent encore dans les têtes bretonnes. Tout comme la transversale de Cédric Carasso, repoussant la tentative de Kembo (63ème) ou encore la frappe lourde d'Hadji (90ème+1). Une réussite fuyante face à un réalisme froid et voilà les Bretons freinés dans la course à l'Europe. Un coup d'arrêt après quatre victoires consécutives. A Bordeaux, la sérénité a fait son retour dans les travées de Chaban-Delmas. Les ambitions, on verra pour la saison prochaine.

Photos Matchs : Bordeaux 2 - 0 Rennes