L1

Bordeaux livre une belle bataille mais finit par s'incliner (résumé et notes PSG-Girondins)

Commentaire(s)
Bordeaux a finalement déposé les armes face à Paris.
Bordeaux a finalement déposé les armes face à Paris.

Sur courant alternatif, le Paris Saint-Germain est venu à bout de Bordeaux au terme d'un match riche en buts (4-3), mais ne s'est pas rassuré...

Ligue 1 - 26e Journée

Paris
4 - 32 - 2 Bordeaux
E. Cavani 25'
Marquinhos 45' +2
Marquinhos 63'
K. Mbappe Lottin 69'
18' Eui-Jo Hwang
45' +6 Pablo
83' Rubén Pardo

Après une semaine agitée par la défaite à Dortmund et les vidéos de la fête d'anniversaire de trois joueurs parisiens, le PSG débutait ce dimanche soir, face aux Girondins, son chemin vers le regain de confiance et de calme. De retour dans un schéma tactique plus traditionnel (4-4-2), les Parisiens ont immédiatement pris le contrôle du match et le monopole du ballon, mais étaient sur courant alternatif. Après dix minutes de jeu, la première coupure est intervenue. Celle-ci a débuté par la sortie de Neymar pendant plusieurs minutes suite à un problème avec ses chaussures. Profitant de l'infériorité numérique passagère de l'adversaire, les Girondins ont commencé à ressortir et la première tuile est arrivée pour le PSG. Sur l'une des premières offensives bordelaises, Thiago Silva, la mine déconfite, a retiré son brassard et demandé le changement en raison d'une blessure musculaire (15e). Remplacé plusieurs minutes après sa demande, sur un corner bordelais, le Brésilien a assisté au double coup dur pour son équipe. Sur le coup de pied de coin, Basic a déposé le ballon sur Hwang qui a profité de l'absence de marquage sur sa personne pour ouvrir le score d'une tête piquée (18e, 0-1).

Suite à ce but encaissé, les Parisiens ont rebranché les fils et la lumière est arrivée par l'intermédiaire du duo Di Maria-Cavani. A la 11ème minute, il avait manqué une pointure à l'Uruguayen pour couper un très bon centre plongeant de son coéquipier argentin. Sur la deuxième tentative, la connexion était parfaite. Très libre dans la zone des trente mètres durant cette rencontre, El Fideo a profité de l'absence de pressing pour déposer un centre dans le dos de la défense. Par un appel remarquable, Cavani est venu couper le ballon de la tête pour égaliser et inscrire par la même occasion son 200ème but avec le PSG (25e, 1-1) ! Quelques minutes plus tard, les deux hommes ont bien failli refaire le coup. A la suite d'une ouverture lumineuse de Neymar, Di Maria a remisé de la tête vers Cavani qui a trouvé le poteau après une tentative de madjer très inspirée (29e) ! Sous l'impulsion de ce duo, le PSG a alors répété les offensives sans réussite (30e, 38e, 45e). A l'image de leur match parsemé de trous d'air, les Parisiens se sont montrés extrêmement fébriles sur les coups de pieds arrêtés défensifs mais ont brillé lorsque ceux-ci étaient offensifs. Sur un coup franc de Di Maria, Marquinhos a d'ailleurs redonné l'avantage aux siens, de l'épaule (45e+2, 2-1), mais juste derrière, Rico s'est complètement troué lorsque Pablo est venu contrer un dégagement du gardien espagnol pour marquer, à la suite d'un coup franc bordelais (45e+6, 2-2).

Paris se fait peur, Bordeaux reste dans le coup

Dès l'entame de la seconde période, Sergio Rico a bien failli offrir un nouveau but gag aux Bordelais. Après un contrôle très approximatif sur une remise en retrait, l'Espagnol a manqué son dégagement pour offrir une occasion aux adversaires, finalement sans conséquence (49e). A l'image de son équipe, le gardien numéro 2 du PSG a montré deux visages. Après ces deux bévues, il s'est illustré à plusieurs reprises en réalisant des parades de grande classe. D'une claquette, il a d'abord sorti une tête cadrée de Pablo, survenue sur un coup de pied arrêté (57e), puis il s'est montré décisif face à Adli (76e). Le courant passait tout de même mieux dans les rangs parisiens, notamment au niveau de la ligne offensive. Marquinhos a d'abord redonné l'avantage au PSG en s'offrant un doublé après un arrêt réflexe de Costil devant Cavani (63e, 3-2). Très en vue pour sa première titularisation au Parc en championnat depuis le 25 août dernier, l'Uruguayen a raté plusieurs opportunités de s'offrir un doublé, dont un tir croisé qui a causé l'agacement de Mbappé, lequel réclamait le ballon (67e). Cet épisode a rapidement été balayé puisque sur une erreur de relance girondine, Mbappé a décalé Cavani qui lui a ensuite offert le but sur un plateau grâce à une remise dans l'axe (69e, 4-2).

Toutefois, si du mieux s'est fait ressentir dans la connexion entre les attaquants, les défenseurs, eux, sont restés apathiques. Totalement décomplexés dans cette rencontre, les Girondins ont ainsi inscrit un troisième but suite à une mauvaise relance de la charnière centrale sur un centre de De Préville. Bien placé, Pardo est arrivé à l'entrée de la surface et a expédié un caramel dans la lucarne de Rico (83e, 4-3). Destiné à vivre un match pénible jusqu'au bout, le PSG n'a pu se mettre à l'abris sur une réalisation d'Icardi en raison d'une position illicite de Mbappé sur l'action (90e). Et pour boucler ce match chaotique de bout en bout, Neymar s'est fait expulser dans le temps additionnel. Frustré de ne pas avoir bénéficié d'un coup franc après une faute de Sabaly, le Brésilien s'est rendu coupable d'un tacle par derrière sur Adli, ce qui lui a valu un second carton jaune (90e+3). Au final, le PSG assure l'essentiel avec la prise des trois points mais ce n'est certainement pas ce match post-Dortmund qui aura redonné confiance au club de la capitale...

Photos Matchs : Paris 4 - 3 Bordeaux