Bordeaux perd deux points contre l'OM (Résumé et notes)

De Préville pensait avoir offert trois points aux Girondins
De Préville pensait avoir offert trois points aux Girondins

Marseille a arraché le match nul dans les derniers instants à Bordeaux (1-1), dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Gourvennec et ses hommes peuvent se mordre les doigts, après avoir ouvert le score d'entrée. L'OM s'en sort bien.

Ligue 1 – 13e journée
Girondins de Bordeaux – Olympique de Marseille : 1-1 (1-0)
Buts : De Préville (3e) pour Bordeaux, Sanson (90e) pour Marseille

Bordeaux recevait Marseille, dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1, avec un bilan de 40 ans sans défaite à domicile face à leur adversaire du soir. Le paradoxe, c’est que cette rencontre avait des allures de match de la dernière chance pour Jocelyn Gourvennec, alors que la claque reçue au Parc des Princes (6-2) avait lancé une série noire de cinq matchs sans victoire pour les Girondins, avec un seul point à la clé.

Trois minutes, et De Préville débloque son compteur

Et dans ce contexte tendu, Bordeaux commence tambour battant. Anguissa assure mal une passe plein axe, De Préville intercepte le ballon, prend de vitesse Sanson, puis ajuste Mandanda d’une jolie frappe enroulée (3e) à la limite de la surface de réparation, pour débloquer son compteur sous ses nouvelles couleurs. Bordeaux souffle déjà après être resté muet offensivement lors des trois derniers matchs, le Matmut Atlantique explose, et le match est lancé. Dans l’agressivité, les Girondins se montrent supérieurs et Marseille est étouffé dans le premier quart d’heure. D’un tacle rageur, Toulalan dépossède Payet du ballon aux abords de la surface alors que les Marseillais ont un superbe coup à jouer (15e). Révélateur. Les locaux y sont défensivement, avec beaucoup de densité dans l’axe. Passée cette entame douloureuse, les Phocéens se mettent dans le sens de la marche et prennent davantage le contrôle du ballon, emmenés par un Payet disponible. Bordeaux se met alors en mode contre et Sankharé, servi par Kamano au point de penalty, voit sa frappe du gauche passer tout près de la lucarne droite de Mandanda à l’issue de l’une de ces phases de jeu (19e).

Payet, encore lui, tente de nouveau de réveiller ses coéquipiers par le jeu. Mais Ocampos ne parvient pas à ajuster sa tête sur un bon centre du milieu olympien au premier poteau (25e). Personne n’est non plus à la retombée d’un coup franc très bien tiré par ce dernier (29e). De manière générale, l’absence de Luiz Gustavo se fait ressentir du côté de l’OM, tant dans la première relance que dans l’impact, où Sanson et Anguissa sont pris par le trio Otavio – Lerager – Sankharé. Ce dernier est d’ailleurs au cœur d’une action litigieuse après la demi-heure de jeu, en étant accroché par Rami dans la surface marseillaise. Une faute pas assez flagrante pour siffler penalty selon Monsieur Millot. Une décision discutable… La première belle occasion des hommes de Garcia intervient quelques minutes plus tard par Mitroglou qui, idéalement servi par Sanson, rate le cadre de la tête dans une position certes peu évidente (40e). Presque dans la foulée, Rami est tout proche de remettre les deux équipes à égalité en coupant un corner de Thauvin au premier poteau. Mais là encore, ce n’est pas cadré (43e). Garcia l’a compris, son équipe va devoir changer de visage, dans l’agressivité et l’utilisation du ballon. Maxime Lopez part s’échauffer avant même la mi-temps, que Bordeaux atteint en menant au score grâce à sa supériorité dans l’impact.

Un second acte bien terne...et une égalisation inespérée

Le jeune Marseillais est sur la pelouse dès la reprise, en lieu et place…de Payet. Un choix fort du technicien phocéen. Les hommes de ce dernier tentent de rentrer fort dans leur seconde période et Thauvin alerte Costil sur un coup franc excentré (47e). Le gaucher est ensuite à la réception d’un excellent centre de Sanson venu de la gauche, mais ne parvient pas à cadrer sa reprise du droit au second poteau (50e). Dans l’agressivité, les débats se sont quelque peu inversés et Bordeaux perd vite le ballon. A l’image du déchet technique qui casse le rythme de cette rencontre… Thauvin et Sanson, eux, sont au point techniquement et mènent un joli mouvement côté gauche. Mais Mitroglou manque de nouveau le cadre de la tête (55e). Dans un match devenu haché, Sankharé fait enfin chauffer les gants de Mandanda dans le second acte d'une frappe lointaine (64e).

Malcolm, plus actif qu'en première période, adresse un centre vicieux qui ne trouve preneur (77e). Après un bon travail dos au but, il met ensuite Sankharé sur orbite dans la surface, mais ce dernier manque encore le cadre (85e). Pas grand chose de plus à signaler, hormis la belle ambiance dans les tribunes...Jusqu'à cette égalisation de Sanson sur la dernière action du match. Alors que Bordeaux croit tenir sa victoire, Sanson fusille Costil sur l'ultime action du match, à la suite d'un coup franc joué par Mandanda. Marseille manque tout de même l'occasion de retrouver le podium et ne profite pas des matchs nuls de Lyon et Monaco. La nuit risque d'être plus difficile pour Bordeaux, qui avait véritablement besoin d'une bouffée d'oxygène. Ce ne sera pas pour tout de suite...

LES NOTES

GIRONDINS : Costil (5) - Sabaly, (5,5) Lewczuk (5), Toulalan (5,5), Pellenard (5) - Otavio (5,5), Lerager (5,5), Sankharé (6) - Malcom (6), De Préville (7), Kamano (6).

OM : Mandanda (5) - Sakai (5), Rami (4), Rolando (5), Amavi (6,5) - Zambo Anguissa (3), Sanson (6,5) - Thauvin (5,5), Payet (5,5) puis Lopez (4), Ocampos (3,5) - Mitroglou (4).

Photos Matchs : Bordeaux 1 - 1 OM


Réagissez à l'article "Bordeaux perd deux points contre l'OM (Résumé et notes)"