L1

Bordeaux - Rennes : Présentation et compos probables

Commentaire(s)

Pour le compte de la 35ème journée de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux accueillent Rennes au stade Jacques Chaban-Delmas. Invaincus depuis trois rencontres, les hommes de Francis Gillot auront fort à faire face à la formation bretonne, seule quatrième et plus que jamais en course pour une place en Ligue Europa.

35ème journée de Ligue 1
Girondins de Bordeaux (8ème) - Stade Rennais (4ème)
Stade Jacques Chaban-Delmas
Arbitre : M.Sébastien Moreira

La saison commence à se faire longue du côté de Bordeaux. Auteurs d'un début de saison très décevant, les laissant à la 18ème place au soir de la 14ème journée, les Girondins ont ensuite offert une belle réaction à leurs supporters. Mais à chaque occasion d'entrevoir la lutte pour les accessits européens, les travers bordelais reviennent au galop. Contre Ajaccio puis contre Dijon, Carasso et ses coéquipiers se sont fait rejoindre dans les dernières secondes alors qu'à Caen, ils se sont fait cueillir à froid d'entrée de jeu sans jamais parvenir à refaire leur retard. Des regrets, Francis Gillot assure qu'il n'y en a pas. Pour autant, l'irrégularité chronique des Girondins pourraient bien leur laisser un goût amer à l'issue de la saison. D'autant plus que le calendrier des quatre dernières journées leur aurait permis de rencontrer deux de leurs concurrents dans la course à l'Europe. Rennes, ce mercredi, avant un déplacement à Saint-Etienne lors de l'ultime journée. Mais les casse-têtes se multiplient dans la tête du coach bordelais. Ce mercredi, il ne pourra pas s'appuyer sur Lamine Sané, suspendu, en défense, Benoit Trémoulinas restant également fortement incertain. Sur le plan offensif, Maurice-Belay et Jussié sont actuellement en ballotage pour disputer la rencontre. A Bordeaux, on pense déjà à la saison prochaine. Mais dans les couloirs de Chaban-Delmas, on espère secrètement un exploit tardif.

En Bretagne, la quatrième place reste l'objectif déclaré. Après l'élimination en Coupe de France face aux amateurs de Quevilly (1-2), les hommes de Frédéric Antonetti ont réagi de la plus belle des manières, alignant tant bien que mal trois victoires consécutives. La dernière en date, ce dimanche, face à Ajaccio du côté du stade de la Route de Lorient (3-1). Neuf point qui ont permis aux Bretons de prendre seuls la quatrième place, directement qualificative pour la Ligue Europa. Pour autant, le climat autour du Stade Rennais semble bien morose ces dernières semaines. En froid avec leurs supporters depuis cette fâcheuse élimination en Coupe, Féret et ses coéquipiers ont bien du mal à faire passer la pilule dans les esprits des supporters. Exigeant et impatient, le public breton ne laisse pas le droit à l'erreur, comme l'explique Frédéric Antonetti. Il parle même d'"esprit négatif" ou encore de "facteur limitant". Solide et efficace loin de ses bases (9 victoires), le Stade Rennais se verrait bien inspirer de ramener quelque chose de son déplacement en Gironde. La sérénité passe par là, l'Europe également. Avant de jouer aux arbitres dans la course au titre avec la réception de Montpellier et un déplacement au Parc des Princes, cette rencontre semble donc être l'occasion idéale d'asseoir les ambitions d'un club en manque de reconnaissance.


Francis Gillot (entraîneur des Girondins de Bordeaux) : "Nous avons su répondre présent face à Marseille, il n’y a aucune raison que cela se passe mal demain. Nous avons confiance ! On va jouer notre joker à fond pour gagner et pourquoi pas espérer plus pour la fin de saison.On n’a pas de regrets à avoir. Si nous ne sommes pas mieux classés c’est que nous avons failli quelque part. Quand on regarde de près et qu’on additionne les points perdus face à Ajaccio, Dijon et Caen, cela en fait 5. Le regret, il est là ! Une petite période de trois semaines où nous avons perdu des points. Si nous les avons perdus c’est que nous n’étions pas capables de suivre les équipes de tête qui carburent."

Frédéric Antonetti (entraîneur du Stade Rennais) :
"On peut nous aider un peu de temps en temps ? Je fais un constat difficile. On a donné beaucoup d'espoir mais parfois on oublie beaucoup de choses. On a une politique sportive qui devrait être sympathique, non ? On sort des jeunes, on leur fait confiance, on a une vraie politique de formation. Il y a tout le temps un esprit négatif ici, c'est parfois difficile. On ne parle jamais des choses positives. À Rennes, une ville moyenne, il faut une atmosphère normale pour réussir. Sinon, ce sera très compliqué.

Bordeaux - Rennes :

Bordeaux : Carasso - Trémoulinas (ou Marange), Ciani, Henrique, Mariano - Maurice-Belay, Nguemo, Plasil (cap), Obraniak - Jussiê, Gouffran

Rennes : Costil - Danzé (ou Foulquier), Apam, Kana-Biyik, Théophile-Catherine - Doumbia, M'Vila (ou Tettey), Féret - Kembo, Hadji, Pitroipa (ou Brahimi)

Un match à suivre en direct sur MadeInFOOT.com