L1

L'équipe-type de la 12ème journée

Commentaire(s)
L'équipe-type de la 12ème journée de L1.
L'équipe-type de la 12ème journée de L1.

Suite à la 12ème journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et lève le voile sur son équipe-type du week-end. Trois joueurs du GFC Ajaccio et de l'ASSE y sont présents. L'OL, le PSG, l'OM, Monaco et Reims sont également représentés.


L'équipe-type de la 12ème journée

Lopes (OL) : Si l'OL a pris trois points à Troyes, il doit beaucoup à son gardien de but, auteur d'un premier arrêt important face à Darbion, dans le premier acte, mais aussi et surtout d'un sauvetage improbable, en fin de match, sur un centre dévié par Mapou Yanga-Mbiwa.

Aurier (PSG) : En l'absence de plusieurs cadres, notamment David Luiz et Marquinhos en défense, Serge Aurier s'est retrouvé titularisé en défense centrale, au côté de Thiago Silva. Et l'international ivoirien n'a pas déçu, se montrant solide et inspiré sur les quelques tentatives rennaises. Même quand il a glissé, à quelques minutes de la fin, il a su se relever pour se rattraper. Un match plein pour celui qui dépannait à ce poste-là, mais qui n'a pu que le conforter à celui, plus habituel, de latéral droit.

Perrin (ASSE) : Une première mi-temps assez compliquée, à l'image de toute l'équipe stéphanoise, puis une seconde de bien meilleure qualité, où le capitaine des Verts s'est montré aussi décisif qu'élégant par ses gestes défensifs de classe. Meilleur buteur du club en Ligue 1, il a encore failli faire trembler les filets, mais sa reprise du droit a heurté la transversale.

Bréchet (GFCA) : Les vétérans étaient en forme sur la pelouse du stade Ange-Casanova, samedi soir. Si Grégory Pujol (voir plus bas) et David Ducourtioux ont signé de bien belles prestations, Jérémie Bréchet n'était pas en reste dans l'axe de la défense, où il a su anihiler les assauts bordelais.

Signorino (Reims) : L'ancien Canari a longtemps repoussé l'échéance à Saint-Etienne, en sauvant deux fois les siens sur sa ligne, sur des reprises de Beric et Pajot. Le centre de Clerc, provoquant l'ouverture du score de Beric, part cependant de son couloir, ce qui altère quelque peu une brillante performance de sa part.

Toulalan (ASM) : Monaco a empoché sa première victoire à domicile en Ligue 1, hier après-midi, face à Angers, et Jérémy Toulalan, très présent dans l'entre-jeu, y est pour beaucoup. Une statistique peut d'ailleurs le confirmer : les 12 ballons récupérés par le milieu de terrain des Rouge-et-Blanc. Le meilleur total de la rencontre.

Clément (ASSE) : On s'attendait à un 4-2-3-1 classique pour les Verts face à Reims, mais Jérémy Clément s'est souvent retrouvé seul devant sa défense, tandis que Vincent Pajot tentait, tant bien que mal, d'apporter des solutions de passes plus haut sur le terrain. Il semble que l'ancien Parisien soit beaucoup plus à l'aise dans ce rôle de sentinelle que lorsqu'il est associé à un autre milieu (Lemoine, Pajot ou Diomandé). Christophe Galtier a dû en prendre note...

Larbi (GFCA) : Mohamed Larbi était le meilleur buteur du Gazélec en Ligue 2, et il a certainement lancé sa saison au sein de l'élite ! Ouvrant le score d'une belle frappe après un mauvais renvoi de Gajic, il a ensuite su profiter de l'excellent travail de Zoua sur l'aile droite, en venant faire un festival dans la surface girondine.

Eysseric (ASSE) : L'ancien Monégasque tient enfin son premier match référence chez les Verts, où il est prêté par l'OGCN. S'il aurait pu (dû) écoper d'un carton rouge dès l'entame du match, pour un tacle trop appuyé sur Hamari Traoré, il a ensuite mis sa technique à contribution. D'abord pour délivrer un amour de passe à Beric, que ce dernier n'a pas su concrétiser, puis en frappant un coup-franc qu'Oniangué n'a pu que dévier de la tête dans ses propres filets. Et pour parapher cette jolie prestation, il s'est mué en buteur à l'issue d'une belle action collective, ponctuée par un piqué plein de finesse sur Johny Placide.

Nkoudou (OM) : Pour son retour à la Beaujoire, quelques mois après son départ de Nantes, il n'a pas manqué ses retrouvailles avec les Canaris. Dans un match plutôt terne, l'ailier marseillais a débloqué la situation en début de deuxième période après une récupération de Cabella. Sifflé depuis le début de la rencontre, l'international Espoirs français n'a pas manqué de célébrer son premier but en L1 sous le maillot ciel-et-blanc.

Pujol (GFCA) : Sans être impliqué sur aucun des deux buts inscrits par Mohammed Larbi (voir plus haut), il a parfaitement rempli son rôle de point d'appui pour l'attaque ajaccienne, samedi soir, contre Bordeaux.