L1

L'équipe-type de la 21e journée

Commentaire(s)

Comme après chaque week-end de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type. Dans celle de la 21e journée, on retrouve quatre Lyonnais, deux Monégasques, trois Parisiens, un Dijonnais et un Messin.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 21E JOURNÉE

  • Didillon (Metz) : Quatre arrêts face à Montpellier (2-0) pour l'international espoir français (21 ans).
  • Meunier (PSG) : l'international belge a mal démarré son match face à Nantes (0-2), se rendant coupable d'un mauvais dégagement qui aurait pu coûter cher au PSG, mais s'est très bien repris par la suite, avec un gros abattage défensif (5 tacles, 8 interceptions) et un apport offensif toujours aussi intéressant.
  • Marquinhos (PSG) : un travail minime, mais un travail bien fait pour le brésilien : 4 duels aériens remportés, 2 tacles, 7 dégagements, et surtout une relance propre, avec 95% de passes réussies.
  • Varrault (Dijon) : moqué sur la toile pour son coup du foulard raté, l'ancien Niçois a, du reste, livré un gros match face à Lille (0-0). Réussissant 4 tacles et 3 duels aériens, il s'est montré très appliqué dans la relance, avec plus de 95% de justesse sur ses passes.
  • Morel (Lyon) : opposé à Florian Thauvin dans son couloir gauche, Jérémy Morel s'est montré extrêmement solide face à son ancien partenaire à l'OM (3 tacles, 2 interceptions, 4 dégagements). Assez pour faire taire les critiques d'une partie de ses propres supporters, à Lyon ?
  • Gonalons (Lyon) : Quatre tacles et cinq interceptions pour le capitaine Lyonnais, qui s'adapte très bien au nouveau schéma en 4-2-3-1 de Bruno Genesio. Avec 86 ballons touchés (record du match), il s'est montré prépondérant dans la victoire de l'OL sur Marseille (3-1).
  • Fabinho (Monaco) : ses interceptions bien senties (10 ballons récupérés), souvent dans la moitié de terrain adverse, ont fait beaucoup de mal à Lorient, dimanche à Louis II (4-0). Sans marquer ni délivrer de passe décisive, le brésilien a été l'un des Monégasques les plus dangereux pour les Merlus.
  • Valbuena (Lyon) : auteur de l'ouverture du score face à l'OM, c'est lui qui a débloqué la rencontre. Logique, au vu de son implication dans le jeu offensif des Gones hier soir (3 frappes, 3 passes avant un tir, 4 centres, 67 ballons touchés...).
  • Boschilia (Monaco) : deux buts inscrits, du gauche, en l'espace de quatre petites minutes. Il aurait même pu s'offrir le triplé, toujours du gauche, sans un superbe retour de Steven Moreira. Outre ces belles statistiques, le milieu offensif monégasque a rendu une copie très intéressante, multipliant les efforts offensifs (5 frappes, 3 passes avant un tir) comme défensifs (2 tacles).
  • Lacazette (Lyon) : auteur d'un doublé sur ses huit frappes du match, l'attaquant lyonnais a évidemment été le grand artisan du succès lyonnais, dimanche soir. Il a aussi montré une détermination sans faille avec un travail défensif notable.
  • Cavani (PSG) : "El Matador" se plaît à la Beaujoire. En s'offrant un doublé (sur ses deux seules frappes cadrées), il a inscrit ses 4ème et 5ème buts en quatre rencontres disputées dans l'antre des Canaris. Surtout, il conforte sa place de meilleur buteur de la Ligue 1, désormais crédité de 20 réalisations (son record dans l'élite), soit le même total que Zlatan Ibrahimovic au même stade de la saison, en 2015-2016.