L1

L'équipe-type de la 26ème journée

Commentaire(s)
L'équipe-type de la 26ème journée de L1.
L'équipe-type de la 26ème journée de L1.

Retrouvez l'équipe-type de la rédaction de MadeinFOOT.com suite à la 26ème journée de Ligue 1.

L'équipe-type de la 26ème journée de MadeinFOOT

Agassa (Reims, 7,5) : Si le Stade de Reims a éprouvé les plus grandes peines pour mettre en difficulté les Grenats, les Champenois ont été, à plusieurs reprises, acculés sur leur but. Notamment en seconde période où le portier rémois s'est distingué, détournant toutes les tentatives lorraines. Décisif dans le maigre point pris par sa formation.

Deplagne (MHSC, 6) : Concurrencé par Bryan Dabo pour le poste de latéral droit, le défenseur du MHSC a réalisé, à l'image de sa formation, une très belle prestation sur la pelouse du Roudourou. À de multiples reprises, il a pris son couloir, offrant toujours une solution à ses partenaires. De nombreux centres de qualité et s'est crée une belle occasion lors du premier acte.

Squillaci (Bastia, 8) : La formation insulaire de Bastia est en grande forme depuis la nomination de Ghislain Printant à sa tête. Ce samedi soir, les Corses ont encore une fois réussi à prendre les trois points de la victoire, disposant du LOSC. Lors de cette rencontre, l'expérimenté défenseur central s'est montré à son avantage. Solide dans les duels qu'ils soient aériens ou au sol, il a pris la mesure de son adversaire direct. En sus, une belle qualité de première relance.

Thiago Silva (PSG, 7,5) : O Monstro est de retour ! Beaucoup plus performant depuis quelques semaines, le défenseur brésilien s'est de nouveau montré extrêmement solide face à Toulouse samedi. Seule ombre au tableau, une erreur de marquage sur le but de Wissam Ben Yedder, totalement oublié au second poteau. Les derniers séquelles d'un Mondial cauchemardesque ?

Palmieri (Bastia, 6,5) : Le latéral droit ou milieu de terrain du SCB réalise une saison de qualité. Jamais avare d'efforts, il a encore beaucoup apporté à sa formation lors de la belle victoire obtenue face aux Dogues. A multiplié les aller-retour dans son couloir.

Sanson (MHSC, 7) : Le milieu de terrain du MHSC n'en finit plus d'impressionner ! Face à l'EAG, le jeune Héraultais était présent dans tous les bons coups, se baladant sur toute la ligne offensive. Une capacité à perforer les lignes qui fait de lui l'un des très grands espoirs du football français.

Rabiot (PSG, 8) : Elu homme de la 26ème journée par la rédaction, le milieu de terrain Francilien a été récompensé pour son doublé face au TFC (3-1). Deux buts révélateurs d'un accompagnement plus poussé des actions parisiennes de la part de Rabiot, qui a très certainement gravi des échelons dans la hiérarchie des milieux Rouge-et-Bleu, pendant que Yohan Cabaye et Thiago Motta sont toujours à l'infirmerie.

Pastore (PSG, 7) : L'argentin confirme semaine après semaine que cette saison 2014-2015 n'a rien à voir avec les précédentes. Toujours aussi précieux dans la conservation et la possession, l'ancien Palermitain a fait preuve de toute sa technique et de son abnégation sur le second but parisien, en débordant tout le flanc gauche de la défense toulousaine pour offrir une passe plus que décisive à Adrien Rabiot (voir plus haut).

Fekir (OL, 6,5) : Intenable face aux Canaris, le franco-algérien a été le grand artisan de la victoire lyonnaise, dimanche après-midi, à Gerland, éclipsant du même coup le retour à la compétition peu emballant d'Alexandre Lacazette.

Gradel (ASSE, 7) : Le dynamiteur de défense des Verts est de retour aux affaires. Face à l'OM, dimanche soir, il est une nouvelle fois parvenu à faire craquer les défenseurs adverses, bien aidé par son compère d'attaque, Romain Hamouma. L'ancien Caennais, justement à l'origine du pénalty transformé par l'ivoirien pour l'ouverture du score.

Sala (Caen, 8) : Barré aux Girondins de Bordeaux avec notamment l'arrivée, cet hiver, d'Isaac Kiese Thelin, l'Argentin se refait une santé en Normandie. Auteur d'un doublé contre le Racing Club de Lens dont une frappe lointaine limpide, il a également provoqué le penalty de l'ouverture du score. Une prestation aboutie pour un avant-centre au profil atypique.