L1

L'équipe-type de la 4e journée

Commentaire(s)

Suite à la 4e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 4E JOURNÉE

  • Walter Benitez (Nice) : neuf arrêts, tous plus impressionnants les uns que les autres, pour garder sa cage inviolée et permettre à Nice d’aller glaner son premier succès de la saison sur la pelouse de Lyon (0-1).
  • Hamari Traoré (Rennes) : impeccable à la récupération face à un François Kamano pourtant très en forme contre Bordeaux (2-0), le latéral n’a laissé que des miettes à son vis-à-vis (8 dégagements, 2 interceptions, 5 tacles). L’international malien s’est aussi distingué par un apport offensif impressionnant, dû à une très bonne entente avec Ismaïla Sarr (voir plus bas).
  • Alexander Djiku (Caen) : grâce à ses 8 duels gagnés (sur 10), le défenseur caennais a récupéré pas moins de 23 ballons (record du match) sur la pelouse de Dijon, où Caen l’a emporté 0-2.
  • Ismaël Traoré (Angers) : unique buteur dans la victoire d’Angers contre Lille (1-0), le robuste défenseur franco-ivoirien s’est aussi appliqué à contrer l’attaque de feu du LOSC (4 dégagements, 1 interception).
  • Olivier Boscagli (Nice) : meilleur offensivement (5 centres, 1 passe clé), meilleur défensivement (5 tacles, 10 duels gagnés), le défenseur prêté à Nîmes la saison dernière semble avoir beaucoup appris de son année en Ligue 2. Souvent bien placé, il a coupé les offensives lyonnaises pour se projeter dans le dos de Rafael, à qui il a fait vivre une soirée très compliquée.
  • Clément Grenier (Rennes) : excellent dans l’entre-jeu rennais, il a lancé la plupart des offensives bretonnes (7 passes avant un tir, 2 occasions créées) et surtout permis à Benjamin André (voir plus bas) d’ouvrir le score de la tête sur un corner parfaitement exécuté. Sa première passe décisive de la saison.
  • Benjamin André (Rennes) : l’ancien Ajaccien prend de plus en plus de poids au Stade Rennais. À l’instar de son nouveau compère Clément Grenier, il a encore régné en maître au milieu face à Bordeaux (10 duels gagnés et 77 ballons touchés, records du match) et son but, de la tête, couronne une prestation de haut niveau.
  • Lucas Evangelista (Nantes) : auteur de son premier but en Ligue 1 à Strasbourg (2-3), le milieu offensif brésilien a peut-être délivré sa meilleure prestation depuis son arrivée en provenance de l’Udinese, cet été, pour 4 millions d’euros. Pas avare d’efforts, il a remporté 9 de ses 15 duels et permis à son équipe de récupérer quelques ballons dans son couloir (4 tacles).
  • Max-Alain Gradel (Toulouse) : au-delà de son ouverture du score, au terme d’une superbe action collective, l’attaquant ivoirien s’est montré extrêmement actif (1 passe clé, 4 centres, 2 tacles) pour permettre à son équipe d’empocher sa troisième victoire d’affilée, samedi à Guingamp (1-2).
  • Ismaïla Sarr (Rennes) : souvent trouvé sur son côté (53 ballons touchés), il a fait parler sa vitesse et sa qualité technique (4 dribbles réussis) pour mettre à mal la défense bordelaise. Même s’il n’a pas profité de ce match pour faire gonfler ses statistiques, l’ancien Messin a marqué des points alors que la concurrence s’est renforcée avec les arrivées de Niang et Ben Arfa.
  • Moussa Doumbia (Reims) : malgré la défaite du promu (0-1), l'ailier Rémois a été virevoltant face à Montpellier. Présent dans tous les bons coups, il a fait vivre un calvaire au côté droit défensif du MHSC (3 dribbles réussis, 9 duels gagnés, 4 passes avant un tir).