L1

L'équipe-type de la 6e journée

Commentaire(s)

Etincelant sur la pelouse du Parc des Princes, le Lyonnais Tanguy Ndombélé mène l'équipe-type de la 6e journée de Ligue 1. On y retrouve également trois Stéphanois, deux Marseillais, trois Monégasques, un Parisien et un Messin.


L’ÉQUIPE-TYPE DE LA 6E JOURNÉE

  • Ruffier (St-Etienne) : le gardien des Verts était en mode muraille à Dijon (0-1) ! À sept reprises, il a soulagé et même sauvé son équipe, comme lorsqu'il s'est brillamment interposé face à Julio Tavares, pourtant seul aux six mètres (34e), ou quand il a détourné une frappe puissante de Jordan Marié peu après l'heure de jeu (63e). Quand il était battu, la réussite est venue à son secours, notamment sur un but refusé pour hors-jeu à Benjamin Jeannot (31e). Sauvé, également, par Kévin Théophile-Catherine en toute fin de partie.
  • D.Alves (PSG) : 114 ballons touchés (record du match) pour le latéral brésilien face à Lyon (2-0). Très actif dans la production du jeu parisien, il s’est également montré dans la conclusion de ses actions, puisqu’il a réalisé 13 centres au total, depuis son couloir droit.
  • Glik (Monaco) : le roc polonais a encore réussi son match contre Strasbourg (3-0), éteignant les rares assauts alsaciens avec ses 10 dégagements défensifs et 2 interceptions.
  • Perrin (St-Etienne) : maître des airs (5 duels aériens gagnés), il s’est aussi distingué par ses interventions au sol (2 tacles, 1 interceptions) et, comme souvent, par sa relance épurée (84% de passes réussies, 1 passe avant un tir).
  • Amavi (OM) : comme trois jours plus tôt contre Konyaspor, l’ancien Villan était titulaire à Amiens (0-2). Déjà en hausse suite aux dernières sorties de Patrice Evra, son concurrent dans le couloir gauche, sa cote a encore grimpé, grâce à ses 7 tacles, 4 duels aériens remportés et 9 dégagements défensifs.
  • Ndombélé (Lyon) : pour sa première titularisation sous les couleurs de l’OL, le jeune milieu de terrain (20 ans) était de retour au Parc des Princes, découvert avec Amiens lors de la première journée. Et le néo-Gone a régalé dans l’entre-jeu, récupérant de nombreux ballons (10 au total) et se projetant rapidement vers l’avant, le plus souvent par des courses balle au pied. L’une d’elles aurait pu (dû ?) aboutir sur un pénalty en première mi-temps. En seconde, Ndombélé s’est également montré devant les buts d'Areola, en trouvant la transversale sur une frappe de 25m !
  • Dabo (St-Etienne) : actif à la récupération (3 tacles, 1 interceptions, 6 duels aériens gagnés), l'ex-Montpelliérain s’est également beaucoup projeté, tentant sa chance à 4 reprises (1 seul tir cadré). Une nouvelle prestation d’envergure pour l’ancien placardisé de Christophe Galtier, même s’il peut encore faire mieux dans la justesse de passes (seulement 67% de réussite dans ce domaine).
  • Ghezzal (Monaco) : l’algérien a fait parler sa patte gauche, à l’origine de l’ouverture du score de Rony Lopes et dont la précision lui a permis d’atteindre un pourcentage de passes réussies de 84%.
  • Njie (OM) : auteur de ses quatrième et cinquième buts de la saison (son deuxième doublé après celui inscrit contre Dijon), l'international camerounais a parfaitement rempli sa tâche et a encore marqué des points, pendant que Valère Germain a débuté sur le banc. S'il a eu du mal à peser en première mi-temps, il a eu le mérite de ne pas lâcher. Une persévérance récompensée dès le début du second acte.
  • Falcao (Monaco) : une passe décisive et surtout un nouveau doublé, qui porte à neuf le nombre de buts inscrits en Ligue 1 en l'espace de six journées, pour le colombien, qui entre ainsi dans l'histoire de la Ligue 1 puisqu'il s'agit d'une grande première sur les 40 dernières saisons. Outre son réalisme à toute épreuve, le capitaine asémiste a rendu une copie sérieuse, proposant de nombreuses solutions à ses partenaires et combinant plutôt bien avec Stevan Jovetic, son partenaire d’attaque.
  • Dossevi (Metz) : les Messins se cherchaient un maître à jouer, ils l'ont trouvé. Dans tous les bons coups à Angers (0-1), l'ancien du Standard de Liège a offert beaucoup de solutions dans l'entre-jeu. Capable de décaler, de déborder, de dribbler et de centrer (10 centres au total), le joueur de 29 ans a causé beaucoup de tort à un milieu angevin habituellement souverain. Une bénédiction pour un FC Metz qui a pris ses premiers points de la saison sur un but de Nolan Roux et une passe... de Dossevi.