L1

Le CA de la LFP dit non à une L1 à 22 clubs

Commentaire(s)
Nathalie Boy de la Tour, la président de la LFP, ici aux côtés de Didier Quillot, le directeur général exécutif de l'instance.
Nathalie Boy de la Tour, la président de la LFP, ici aux côtés de Didier Quillot, le directeur général exécutif de l'instance.

Le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel a voté contre le passage de la Ligue 1 à vingt-deux clubs.

Dernièrement, le Conseil d'État a demandé à la Ligue de Football Professionnel (LFP) de réexaminer sa décision de maintenir la Ligue 1 à 20 clubs, sous prétexte que la convention avec la FFF qui limite à 20 le nombre d'équipes parmi l'élite expire au 30 juin. Réunie ce vendredi dans la matinée, à l'occasion de son nouveau conseil d'administration, l'instance dirigeante du football français s'est exécutée et, sans réelle surprise, a démontré l'impossibilité d'un championnat de première division à 22 équipes pour des raisons de calendrier et de droits TV.

"Réuni le 19 juin 2020 et sur proposition du Bureau, le Conseil d’Administration a voté à l’unanimité des voix exprimées (23 votes pour, 2 abstentions) une résolution proposant à l’Assemblée Générale de maintenir le format de la Ligue 1 à 20 clubs pour la saison 2020/2021", indique la LFP dans un communiqué. Une mauvaise nouvelle pour le TFC et Amiens, qui espèrent encore être maintenus malgré leurs relégations sportives à l'issue du gel du classement, fin avril.

Dans la foulée de ce vote, une assemblée générale de la LFP a été convoquée à mardi prochain (23 juin), afin de statuer sur le format du championnat pour la saison prochaine. Le dossier passera ensuite devant l'assemblée générale de la FFF, programmée trois jours plus tard (vendredi 26 juin).