L1

Les flops de la 15ème journée

Commentaire(s)

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop du week-end, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Second acte avec les flops de cette quinzième journée du championnat de France.

Les flops :

- Paris, la défaite de trop ? : quatre jours après son élimination en quart de finale de Coupe de la Ligue sur la pelouse de Saint-Etienne, le PSG a sombré de nouveau ce samedi, face à Nice (1-2). Malgré l'égalisation d'Ibrahimovic sur coup-franc, les Parisiens ont flanché sur deux réalisations signées Bauthéac et Eysseric. Un revers qui fragilise un peu plus la position de Carlo Ancelotti et de Leonardo, le parcours actuel du club francilien ne plaisant guère aux propriétaires qataris.

- Toulouse n'enchaîne pas : une semaine après sa probante victoire aux dépends de l'OL (3-0), Toulouse n'a pas su réitérer pareil performance, ce dimanche, sur la pelouse synthétique de Lorient (0-1). En clôture du quinzième acte de la saison de Ligue 1, les hommes d'Alain Casanova sont restés sans imagination face à la maîtrise lorientaise. Un revers qui empêche le Téfécé de recoller au podium du championnat de France, restant à quatre longueurs du duo formé par l'ASSE et le PSG au troisième rang.

- Lille n'avance plus : accroché sur sa pelouse du Grand Stade, le LOSC n'a empoché qu'un seul point sur neuf possibles. Trois jours après avoir aisément disposé de Bastia (3-0) en Coupe de la Ligue, les hommes de Rudi Garcia n'ont, cette fois, pas trouvé la solution face aux Corses. Symbole de cette impuissance nordiste, Dimitri Payet a touché du bois en première période avant de rater son face-à-face avec Bonnefoi. Un match nul qui laisse les Lillois au dixième rang de cette Ligue 1, à dix unités du leader lyonnais.

- Troyes à la renverse : après avoir pourtant mené par deux buts à zéro à la pause, Troyes s'est incliné face à Rennes à l'issue d'une seconde période renversante (2-3). "Nous devons acquérir de l'efficacité, de l'expérience dans le jeu et de la solidité pour pouvoir espérer se maintenir en Ligue 1", avoue Jean-Marc Furlan. Les Troyens se retrouvent désormais à huit longueurs du trio formé par Ajaccio, Reims et Evian-Thonon-Gaillard, premiers non relégables. Une situation délicate pour Furlan et ses hommes, battus à deux reprises par le Stade Rennais dans la même semaine.

- Reims ne sait plus gagner : après un début de saison encourageant, le promu rémois peine à trouver un second souffle. Incapables de l'emporter depuis sept rencontres, les hommes d'Hubert Fournier ont enchaîné la bagatelle de cinq défaites pour deux matchs nuls. Dernier revers en date, ce samedi, sur la pelouse de Valenciennes (0-1). Malgré leurs belles intentions, Agassa et les siens se retrouvent désormais à un seul point de Sochaux, premier relégable. Pas de quoi inquiéter pour autant l'entraîneur champenois. "On repart avec zéro point mais plein d'espérance", a ainsi précisé Hubert Fournier à l'issue de la rencontre.