Les Girondins arrachent un point contre Paris ! (résumé et notes)


Koundé et les siens ont fait preuve de caractère
Koundé et les siens ont fait preuve de caractère

Le Paris Saint-Germain a été accroché à Bordeaux (2-2) dimanche soir, en clôture de la 15e journée de Ligue 1. C'est le premier match nul des Franciliens en championnat cette saison, alors que Neymar est sorti sur blessure.

Ligue 1 - 15ème journée
Girondins de Bordeaux - Paris Saint-Germain : 2-2 (0-1)
Buts : Briand (53ème), Corelius (84ème) pour Bordeaux; Neymar (34ème), Mbappé (66ème) pour le PSG

Un Matmut Atlantique plein (41 000) après avoir sonné creux en Ligue Europa cette semaine, une chaude ambiance, Neymar et Mbappé titulaires et une composition girondine plutôt offensive : tout était réuni pour assister à un beau match de football entre Bordeaux et le Paris Saint-Germain dimanche soir. Avec un objectif ambitieux pour les locaux : être les premiers à faire tomber l'ogre francilien cette saison, qui comptait avant dimanche soir 14 victoires en autant de journées. Et dans l'entame de match, ce sont les hommes d'Eric Bedouet qui se montrent les plus incisifs. Très actif durant la première demi-heure, Karamoh apporter le danger à plusieurs reprises. Sa passe en retrait après une belle accélération côté droit manque quelque peu de justesse (8e) alors que sa frappe du droit après avoir facilement effacé Alves passe de peu à côté (22e). Sur son côté gauche, Kamano prend également des initiatives mais sa frappe en première intention s'envole dans les nuages (27e).

De son côté, le PSG n'a pas besoin de beaucoup de situations pour faire mouche. La première frappe parisienne intervient à la demi-heure de jeu, quand Di Maria rate son face à face avec Costil (31e). Mais la seconde est la bonne : Neymar combine avec Mbappé puis décale Alves à droite, qui lui remet d'un centre dans la surface. Le Brésilien reprend en une touche pour ouvrir le score (34e). Durant un temps additionnel de folie, Paris est même tout proche de faire le break. D'abord sur une frappe contrée de Neymar, puis sur une tentative de Di Maria sur le poteau, et enfin sur une faute de Koundé sur le Brésilien dans la surface, non signalée par l'arbitre.

Cornelius, encore lui

A la reprise, Bordeaux tente de mettre de la folie et le fait très bien sur un cafouillage interminable dans la surface parisienne (48e). Puis Kamano arrache un ballon dans les pieds de Kehrer pour servir Karamoh en retrait, qui ne cadre pas (53e). Le joueur prêté par l'Inter Milan est visiblement plus à l'aise dans son rôle de passeur puisque dans la foulée, il dépose N'Soki à droite et centre en retrait dans la surface. Sankharé s'efface, Briand surgit et place un plat du pied droit, Bordeaux égalise (53e). Le coup sur la tête est même encore un peu plus dur lorsque Neymar doit céder sa place avant l'heure de jeu, sur une blessure encore indéterminée (57e)

Mais la formation de Thomas Tuchel sait se remettre à l'endroit en peu de temps. Et alors que Bordeaux est (trop) à l'abordage, le ballon est rapidement ressorti et Draxler met Mbappé sur orbite, qui trompe Costil sans trembler (66e). Les Girondins ne lâchent pas mais se découvrent, et Di Maria heurte la barre transversale d'une belle frappe du gauche sur un nouveau contre (71e). Le break définitif est proche alors que Karamoh est contraint de céder sa place sur blessure (78e). Auteur d'une entrée en jeu convaincante, Choupo-Moting ouvre légèrement trop son pied gauche (81e). Mais, à la surprise générale, c'est bien le coaching d'Eric Bedouet qui est payant. Poundjé est trouvé à gauche et adresse un superbe centre à destination de Cornelius, qui égalise de la tête après avoir déjà joué au sauveur contre l'OL (84e). Bordeaux a chaud dans le temps additionnel mais tient pour devenir la première équipe à arracher un point à Paris en Ligue 1 cette saison. Une belle éclaircie dans son triste fauteuil de 11e du championnat.

LES NOTES

FCGB : Costil (cap.) (5) - Palencia (6), Koundé (5,5), Pablo (4), Sabaly (6) - Plasil (5,5), Otavio (4) - Karamoh (7), Sankharé (3), Kamano (6,5) - Briand (6).

PSG : Areola (4) - Kehrer (4,5) - Thiago Silva (cap.) (5) N'Soki (5) - Dani Alves (6), Marquinhos (7), Draxler (6,5), Bernat (5) - Di Maria (5,5), Mbappé (6), Neymar (7).