L1

Les Girondins rapportent un point de Nice (analyse et notes)

Commentaire(s)

L'OGC Nice et les Girondins de Bordeaux ne sont pas parvenus à se départager ce vendredi soir, en ouverture de la 13ème journée de Ligue 1 (1-1). Bien en place, les Bordelais ont résisté aux percées d'Atal, principal danger côté niçois, mais ont peu existé dans le secteur offensif.

Ligue 1 - 13e Journée

Nice
1 - 11 - 0 Bordeaux
P. Lees Melou 27'
49' J. Briand (P.)

LE FAIT DU MATCH

Les deux équipes se neutralisent. Le weekend précédent, les deux formations avaient renoué avec la victoire et avaient pour objectif de confirmer ce vendredi. Patrick Vieira et les Aiglons ont fait le choix de laisser le ballon aux Girondins afin de procéder en contre avec la vitesse et la technique des joueurs de côté. A l'aise dans ce jeu de possession, les hommes de Paulo Sousa ont bien maîtrisé la rencontre et ont globalement résisté aux contre-attaques niçoises, à une exception près. Au final, les occasions franches ont été rares et le partage des points est logique.

LES BUTS

1-0 (27e) : Lees-Melou débloque la situation ! Après un décrochage de Dolberg, Cyprien hérite du ballon dans l'axe. Il oriente le jeu vers le couloir droit dans lequel s'est engouffré Atal. Le latéral niçois a tout son temps pour ajuster son centre. Son ballon est impeccable et trouve la tête de Lees-Melou, oublié par la défense, qui propulse le cuir au fond des filets d'une tête smashée. C'est son premier but de la saison.

1-1 (49e) : Briand égalise ! De Préville lance Kamano à droite de la surface. Ce dernier accélère et se fait balayer par Nsoki. Briand se présente face à Benitez et le transforme d'un tir au sol à droite du gardien. L'Argentin était parti du bon côté mais est légèrement trop court pour s'interposer. Le match est relancé.

L'HOMME DU MATCH

Y. Atal (Nice). Comme souvent, l'homme fort côté niçois a été l'international algérien. Positionné à droite en première période, il s'est porté vers l'avant sans calculer, comme à son habitude. Au four et au moulin, il a verrouillé son couloir (2 interceptions, 3 tacles) tout en faisant preuve d'une grande aisance technique offensivement (7 dribbles réussis sur 10, 3 passes clés, 1 passe décisive, 13 duels gagnés sur 16 disputés). Replacé à gauche en début de deuxième période, il s'est fait plus discret avant de se procurer une occasion en or en fin de rencontre, quand il est repassé à droite.

LES CONSEQUENCES

Après sa victoire contre Reims la semaine précédente, l'OGC Nice manque l'occasion d'enchaîner et de se rapprocher du podium. Pour leur retour dans le groupe, Adam Ounas et Stanley Nsoki ont été à leur avantage, bien que le latéral niçois est provoqué le penalty menant à l'égalisation. A l'inverse, Kasper Dolberg a traversé la rencontre de manière fantomatique, peu servi par ses coéquipiers et bien muselé par la défense lorsqu'il a eu le ballon. La stratégie de Vieira basée sur les contre-attaques n'a pas porté ses fruits malgré un Youcef Atal avec du feu dans les jambes. Au classement, les Niçois sont 10èmes et se rendront à Lyon après la trêve internationale.

Tout comme leur adversaire du soir, les Girondins n'ont pas confirmé leur bon résultat du weekend passé. S'ils ont eu le ballon, les hommes de Sousa ont eu du mal à porter le danger sur les buts de Benitez à l'exception d'une double occasion en première période. Le gardien argentin s'est d'abord envolé sur un tir de Tchouaméni (38e) avant de réaliser un arrêt réflexe devant Briand (39e). Ce partage des points permet tout de même à Bordeaux de grimper provisoirement sur le podium, à la 3e place. Le club aquitain recevra Monaco après la trêve.

Photos Matchs : Nice 1 - 1 Bordeaux