L1

Les Girondins se sabordent à Marseille... (résumé et notes)

Commentaire(s)
Bordeaux s'est incliné.
Bordeaux s'est incliné.

Mené à l'issue de la première période, l'Olympique de Marseille a renversé les Girondins de Bordeaux (3-1) en clôture de la 17ème journée de Ligue 1 et consolide un peu plus sa deuxième place.

Ligue 1 - 17e Journée

Marseille
3 - 10 - 1 Bordeaux
J. Amavi 48'
M. Sanson 60'
N. Radonjic 90' +2
31' Y. Adli

Sur une série de cinq victoires de rang, l'Olympique de Marseille devait se passer de Benedetto face aux Girondins, l'attaquant argentin s'étant légèrement blessé à l'entraînement. En face, Bordeaux, troisième avant l'entame de cette journée, n'était pas en reste avec une série de cinq matchs sans défaite dont une victoire tonitruante face à Nîmes en début de semaine (6-0). Il y avait aussi un match dans le match lors de cette rencontre avec un duel entre les deux techniciens portugais, André Villas-Boas et Paulo Sousa. L'entraîneur marseillais décidait de titulariser Kamara en sentinelle, à la place de Strootman. En face, le coach girondin troquait son habituel système à trois défenseurs et optait pour une défense à quatre.

Durant les premières minutes, le jeu se concentrait essentiellement au milieu de terrain avec une rude bataille pour la possession du ballon. A ce jeu-là, ce sont les Olympiens qui sortaient vainqueurs grâce à un pressing plus appliqué et davantage de justesse au niveau des transmissions. En revanche, les choses se compliquaient pour les Marseillais au moment de pénétrer dans les trente derniers mètres. L'absence de Benedetto se faisait ressentir, lui qui représente à l'accoutumée un point d'appui important pour les milieux olympiens. Plus habitué à dézoner pour offrir des solutions sur les côtés, Germain, son remplaçant du jour, influait peu sur cette partie. L'essentiel des offensives phocéennes passaient alors par les côtés avec des centres en retrait suivis de frappes marseillaises toujours contrées par un défenseur adverse.

Malgré la montée en régime progressive de Payet au cours de la première période, les Olympiens s'empalaient constamment sur la défense resserrée du club aquitain. A l'inverse, les Girondins jouissaient d'une réussite maximale en ouvrant la marque sur l'une de leurs premières frappes. Trouvé dans l'intervalle, De Préville s'appuyait sur Maja à l'entrée de la surface, lequel remisait en retrait. Adli ne se posait pas de question et déclenchait une frappe limpide qui heurtait le poteau et venait caresser les filets de Mandanda (31e, 0-1) ! La réponse marseillaise ne se faisait pas attendre mais était timide. A la suite d'un double une-deux entre Payet, Rongier et Germain, le Réunionnais prenait sa chance mais son tir mal maîtrisé était capté par Costil (39e). Malgré un dernier centre dangereux de Sakai sur lequel Costil jaillissait juste devant Sanson (45e+2), les Marseillais étaient menés au moment de regagner les vestiaires.

Noël avant l'heure pour l'OM !

Après la pause, une seule équipe était revenue sur la pelouse. En effet, les Girondins étaient visiblement restés au vestiaire. Sur une passe en retrait totalement manquée par Pablo, Bordeaux concédait un corner et se faisait sanctionner. Trouvé au second poteau par Payet, Amavi profitait de l'absence de marquage pour égaliser d'une tête rageuse (48e, 1-1) dès l'entame de la seconde période ! Plus rien n'allait pour l'équipe de Paulo Sousa, incapable d'enchaîner trois passes, et l'OM, sur un second cadeau de l'adversaire, prenait l'avantage. Sur une relance courte après une sortie en six mètres, les Girondins subissait la pression marseillaise. Otavio se débarrassait alors du cuir et l'envoyer dans les pieds de Sanson à l'entrée de la surface. Après un crochet, le milieu olympien décochait un missile de son mauvais pied, le droit, et transperçait Costil (60e, 2-1) !

En l'espace de quelques minutes, le match était totalement renversé par l'OM et les Girondins se devaient de réagir. Paulo Sousa décidait de lancer deux joueurs offensifs avec les entrées de Hwang (57e) et Kamano (68e). Ses joueurs remettaient peu à peu le pied sur le ballon mais n'arrivaient pas à construire des actions pour approcher les cages de Mandanda. Un problème que les Marseillais ne rencontraient pas. Dans l'axe, Radonjic alertait Sanson dans le dos de Pablo. Le deuxième buteur phocéen piquait légèrement son ballon pour le glisser au dessus de Costil, sorti à sa rencontre, mais le cuir filait à côté (73e). Le temps continuait de s'écouler et les attaquants bordelais n'arrivaient toujours pas à inquiéter la défense marseillaise.

De nouveau brillant lors de cette rencontre, comme c'est le cas depuis plusieurs mois maintenant, Payet passait à quelques centimètres d'inscrire l'un des buts de la saison. Depuis le côté gauche, à environ quarante mètres du but adverse, il tentait un lobe mais le ballon retombait juste au dessus de la barre transversale, sous le regard d'un Benoît Costil soulagé (80e). Malgré un rythme bien moins intense en fin de rencontre, la réaction girondine n'arrivait pas et Marseille enfonçait le clou. Sur une nouvelle perte de balle de Pablo, Rongier servait Radonjic sur la gauche. Avec beaucoup de réussite, la frappe du Serbe était détournée par Costil... directement sur Tchouaméni qui entraînait le ballon avec lui au fond des buts (90e+2, 3-1). Au terme d'une seconde période à sens unique, l'Olympique de Marseille s'offrait donc une sixième victoire consécutive face à des Girondins moribonds. Avec ce succès, l'OM prend six points d'avance sur le LOSC, troisième.

Photos Matchs : Marseille 3 - 1 Bordeaux