L1

Réalistes, les Girondins s'offrent le derby de l'Atlantique (analyse et notes FCGB-FCN)

Commentaire(s)
Les Girondins de Bordeaux ont dominé le FC Nantes (2-0), ce dimanche après-midi en Ligue 1.
Les Girondins de Bordeaux ont dominé le FC Nantes (2-0), ce dimanche après-midi en Ligue 1.

Après deux défaites de rang en championnat, les Girondins de Bordeaux ont repassé la marche en avant en disposant du Football Club de Nantes (2-0), ce dimanche après-midi, dans un derby de l'Atlantique comptant pour la 12ème journée de Ligue 1.

Ligue 1 - 12e Journée

Bordeaux
2 - 01 - 0 Nantes
F. Kamano 37'
Eui-Jo Hwang 57'

LE FAIT DU MATCH

L'inefficacité des Canaris, le réalisme froid des Girondins. Dans ce derby de l'Atlantique, les Jaune-et-Vert ont pêché dans la dernier geste. À plusieurs reprises, les protégés de Christian Gourcuff ont eu de très belles occasions, mais n'ont jamais réussi à régler la mire. Dès la 4ème minute de jeu, Nicolas Pallois, sur un très bon centre déployé par Ludovic Blas, a expédié sa reprise de volée dans les tribunes du Matmut-Atlantique. Puis, peu après la demi-heure de jeu, Moses Simon a expédié une frappe canon du gauche sur le montant droit de Benoît Costil (32ème). Menés 1 à 0, les joueurs des bords de l'Erdre ont ensuite eu une énorme opportunité d'égaliser mais Elie Youan, parfaitement lancé dans la profondeur, a perdu son duel face au dernier rempart aquitain, décisif avec un arrêt peu commun du visage (45ème). Les Marine-et-Blanc, eux, n'ont pas connu le même problème, faisant preuve d'une efficacité redoutable.

LES BUTS

1-0 (37ème) : Bordeaux ouvre la marque ! Sur un ballon récupéré, les Bordelais lancent le contre. Servi proche du couloir gauche, Hwang Ui-Jo accélère et délivre une magnifique passe de l'extérieur du pied droit à destination de François Kamano, lancé. Après un bon contrôle, l'ailier des Marine-et-Blanc décoche une frappe rasante de l'extérieur du droit qui ne laisse aucune chance à Alban Lafont. C'est le premier but inscrit cette saison en Ligue 1 par le numéro 11 aquitain.

2-0 (57ème) : Le break pour Bordeaux ! Parfaitement servi par Otavio aux 25 mètres, plein axe, Hwang Ui-Jo contrôle, lève la tête et décoche une frappe enroulée du pied droit. Avec l'aide du poteau gauche, le ballon termine sa course dans le but d'Alban Lafont, surpris et prostré sur ses appuis. C'est le troisième but marqué par le Sud-Coréen en championnat cette saison, le troisième depuis l'extérieur de la surface et le premier à la maison.

L'HOMME DU MATCH

Hwang Ui-Jo (Girondins). Le Sud-Coréen a été le grand bonhomme de cette partie. Passeur décisif sur l'ouverture du score, il a offert le break à son équipe d'une très belle inspiration lointaine. Outre cela, il a été omniprésent dans le jeu (77% de passes réussies, 1 passe clé, 1 grosse occasion créée, 7 duels remportés).

LES CONSÉQUENCES

Après deux défaites (contre Saint-Etienne 0-1, puis à Lille 3-0), les Girondins de Bordeaux ont renoué avec le succès en championnat, succès acquis au terme d'une prestation convaincante. Bousculés par les Canaris en première période, les hommes de Paulo Sousa ont su se montrer très réalistes dans les deux surfaces pour glaner une victoire méritée. Au classement, les Marine-et-Blanc, qui ont perdu Pablo sur blessure musculaire (87ème), grimpent à la septième place (18 points). Prochain rendez-vous : vendredi soir à Nice (20h45, Allianz Riviera), en ouverture de la 13ème journée.

En manque de réalisme et émoussés sur le plan physique, les Canaris repartent d'Aquitaine avec une défaite frustrante dans leurs valises. Suite à ce revers, le troisième de rang en championnat, les coéquipiers de Nicolas Pallois reculent sur la troisième marche du podium (19 points) et ratent l'opportunité de retrouver la deuxième place, désormais occupée par le SCO Angers (20 points). Il faudra impérativement relever la tête et briser cette mauvaise série dans le classique face aux Verts de l'AS Saint-Etienne, dimanche après-midi prochain (17 heures, Stade de la Beaujoire) lors de la 13ème levée.

Photos Matchs : Bordeaux 2 - 0 Nantes