Thiriez : "Une augmentation des droits de 20%"


Frédéric Thiriez au milieu de Malouda et Boumsong
Frédéric Thiriez au milieu de Malouda et Boumsong

Cet après-midi a été témoin du verdict de l'attribution des droits télévisuels du championnat de France de Ligue 1, et sans surprises, Canal+ et Bein se sont partagés les lots. Frédéric Thiriez n'a pas caché sa joie, et s'est montré plutôt satisfait :

"Sur l’ensemble des droits de la Ligue 1 et de la Ligue 2, nous arrivons à un montant global de 748,5 millions d’euros, un chiffre tout à fait proche de ce que nous souhaitions. Il y aura un partage entre le diffuseur historique de la Ligue 1, Canal Plus, et le nouvel entrant BeIN Sports. Sur la Ligue 2, ils se sont également partagés les matches. Je suis content et fier de conserver ses deux clients importants et solides. C'est une garantie et une satisfaction."

Le président de la LFP s'est d'ailleurs montré très heureux de voir les droits de la Ligue 1 se négocier quasiment au même niveau que ceux de la Liga :

"Le football français s’en sort de manière honorable mais ce n’est pas un triomphe, loin de là. Cette augmentation des droits, qui me paraît pleinement justifiée, est de l’ordre de 20%. Cet argent ne sera pas gaspillé, nous avions un retard à combler par rapport à nos concurrents européens et par rapport à l’appel d’offres précédent. Le football français aura désormais les moyens de se battre à armes presque égales avec ses concurrents européens puisque nous serons pratiquement au niveau de l’Espagne, ce qui était mon objectif."