L1

Un pâle Bordeaux subit la loi de l'OM (résumé et notes)

Commentaire(s)
Les Girondins de Bordeaux se sont inclinés sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (3-1), ce samedi soir en Ligue 1.
Les Girondins de Bordeaux se sont inclinés sur la pelouse de l'Olympique de Marseille (3-1), ce samedi soir en Ligue 1.

Au sortir d'un match maîtrisé, l'Olympique de Marseille a remporté, ce samedi soir, sa première victoire de la saison dans son Vélodrome en corrigeant de pâles Girondins de Bordeaux (3-1). Grâce à ce large succès obtenu dans le cadre de la 7ème journée de Ligue 1, les Olympiens remontent à la cinquième place du classement (12 points). Les Marine-et-Blanc, eux, reculent au dixième rang (9 points).

Ligue 1 - 7e Journée

Marseille
3 - 11 - 0 Bordeaux
F. Thauvin 5'
J. Amavi 54'
Pablo (CSC) 64'
83' J. Maja

Disposés en 4-3-3 et avec Michaël Cuisance titulaire pour sa première sous la tunique phocéenne, les joueurs d'André Villas-Boas ont réalisé une entame de match idéale. Après un gros pressing collectif, les Ciel-et-Blanc ont fait mouche sur leur première tentative, et quelle tentative ! Servi dans l'axe du terrain par une passe latérale signée Hiroki Sakai, Florian Thauvin, pas attaqué par l'arrière garde girondine, a eu tout loisir d'armer sa ''spéciale'' du pied gauche. Des 25 mètres, l'ailier olympien est parvenu à trouver la lucarne de Benoît Costil, contraint de s'incliner sur sa droite (1-0, 5ème). Dans un gros temps fort, les coéquipiers de Steve Mandanda sont ensuite passés tout près du break, obtenant un penalty pour une faute de Youssouf Sabaly sur Jordan Amavi (12ème). Sublime sur l'ouverture du score, Florian Thauvin s'est montré beaucoup moins fringuant dans le délicat exercice du coup de pied de réparation puisque sa tentative croisée du pied gauche à ras de terre a été repoussée par Benoît Costil (14ème).

Benoît Costil garde Bordeaux dans le match

Sauvés par leur portier, les Girondins ont ensuite pensé égaliser via Hatem Ben Arfa, leur dernière recrue, titulaire surprise au coup d'envoi. Mais la réalisation marquée par le nouveau numéro 8 aquitain a été logiquement refusée pour un hors-jeu de position (17ème). Mieux dans leur partie, les protégés de Jean-Louis Gasset ont alors sollicité Steve Mandanda, à deux reprises. Le portier marseillais s'est d'abord interposé sur un coup-franc botté du gauche par Rémi Oudin (20ème), puis sur une tentative des 18 mètres décochée du gauche par Toma Basic (25ème). Très légèrement malmené, l'Olympique de Marseille a répliqué via l'inévitable Florian Thauvin. D'une nouvelle très belle frappe enroulée du gauche, le numéro 26 marseillais a obligé Benoît Costil à une nouvelle parade (30ème). Vigilant sur sa ligne, le dernier rempart bordelais a permis à son équipe de regagner les vestiaires avec un seul but de retard au tableau d'affichage.

À voir aussi : Le film de Marseille - Bordeaux

Après la pause, l'OM n'a pas mis bien longtemps à se mettre à l'abri face à des Bordelais toujours aussi empruntés. Ainsi, sur un coup-franc botté pied gauche par Florian Thauvin, Jordan Amavi a devancé Pablo pour placer une tête lobée gagnante (2-0, 54ème). Très en vue lors de cette partie, le latéral gauche marseillais a ensuite flirté avec le doublé, à peine dix petites minutes plus tard, en provoquant d'une frappe du pied gauche, non cadrée, le but contre son camp du malheureux Pablo, décidément peu en verve sur la Canebière (3-0, 64ème). Maître de son sujet, l'Olympique de Marseille s'est encore montré menaçant sur une remise de la tête d'Hiroki Sakai à destination de Dario Benedetto. Heureusement pour le FCGB, Benoît Costil a bien lu la trajectoire du cuir et s'est interposé pour éviter que l'écart ne soit amplifié (67ème). Toma Basic, meilleur aquitain ce soir, a ensuite tenté de le réduire, d'une nouvelle tentative du gauche, mais a encore trouvé un Steve Mandanda inspiré sur sa route (72ème). Le capitaine olympien a finalement été contraint de céder, en fin de match, sur une frappe du gauche de l'entrant Josh Maja, bien servi par l'autre entrant Jimmy Briand (3-1, 83ème). Une réduction du score anecdotique et bien trop tardive pour un FCGB qui est clairement passé à côté de sa rencontre. La faute, aussi, à un OM solide et très réaliste, et qui a parfaitement préparé son retour tant attendu en Ligue des Champions.

Photos Matchs : Marseille 3 - 1 Bordeaux