Der Zakarian inclut Bordeaux dans la lutte pour l'Europe


Michel Der Zakarian n'a pas goûté la prestation de ses hommes.
Michel Der Zakarian n'a pas goûté la prestation de ses hommes.

Il ne fallait s'attendre à rien d'autre. Après la défaite de Montpellier contre Bordeaux (1-3), qui doit autant à l'apathie de ses défenseurs qu'au manque d'entrain de ses attaquants, Michel Der Zakarian a pointé la mauvaise attitude de son équipe. "On n'a pas été assez attentif, on n'a pas mis assez d'engagement et ils nous ont bien contrés", a résumé l'entraîneur Héraultais. "Notre attitude n'était pas bonne. Certains joueurs étaient en deçà. Quand on n'est pas sur le terrain et qu'on râle, il faut montrer des choses une fois qu'on y est."

"On pouvait passer 5e, on ne l'a pas fait, mais on est toujours à la lutte avec les autres", a poursuivi Der Zakarian, alors que le MHSC reste 7e à un point du top 5. Revenu à trois longueurs derrière, le club au scapulaire peut également prétendre à une qualification européenne selon lui. "On était cinq à jouer l'Europe, maintenant on est six (avec Bordeaux, ndlr). La bataille continue. Maintenant il faut se laver la tête et repartir au combat. On va rencontrer tous nos adversaires directs, à nous de faire ce qu'il faut à Nice la semaine prochaine."