Girondins

De Tavernost explique pourquoi Zidane n'est pas venu

Commentaire(s)
Zinedine Zidane avait été approché par Bordeaux à l'été 2014.
Zinedine Zidane avait été approché par Bordeaux à l'été 2014.

À l'été 2014, la simple évocation du nom de Zinedine Zidane avait plongé le club des Girondins de Bordeaux, où l'ambiance est plutôt feutrée, dans une surprenante hystérie. Dix-huit ans après son départ en tant que joueur (1996), l'enfant prodige du foot français devait faire son retour en tant qu'entraîneur et plusieurs proches du club au scapulaire avaient confirmé cette tendance. Finalement, c'est Willy Sagnol qui a hérité du poste, avec la réussite qu'on lui connaît (6e la première saison et un départ dès le mois de mars dernier après une première partie de championnat peu reluisante). Pourtant, des discussions avaient bel et bien été engagées entre les dirigeants Bordelais et celui qui allait devenir, quelques mois plus tard, l'entraîneur numéro un du Real Madrid.

"Oui, évidemment", confirme Nicolas de Tavernost, le propriétaire du club aquitain, dans une interview accordée à RMC. "Qui ne rêve pas d’avoir Zidane comme entraîneur ? Mais pour être très honnête, Zidane, ça aurait été un malentendu parce qu’on n’a pas les moyens à Bordeaux de fournir l’équipe qu’il mérite. Il aurait fait un an peut-être, avec une équipe qu’on aurait amélioré. Mais à un moment donné… Ça aurait été une grande joie. Je l’ai rencontré, avec Jean-Louis Triaud. Je crois qu’il aime bien Bordeaux, on a regardé la question. Mais je pense qu’il faut aussi être réaliste. Madrid part d’un niveau qui n’est pas celui de Bordeaux. Le championnat de France n’est pas le championnat espagnol en termes de recettes. Les recettes du Real Madrid n’ont rien à voir avec celles de Bordeaux."