Girondins

Henrique : "La meilleure solution, c'est de partir"

Commentaire(s)

Alors qu'il ne lui reste plus que six mois de contrat au sein des Girondins de Bordeaux, Carlos Henrique souhaite à nouveau quitter la formation de Francis Gillot pour se relancer ailleurs. S'il a bel et bien reçu une offre de prolongation de la part de son club, le défenseur central brésilien l'a jugée comme "pas sérieuse", ajoutant même que "la meilleure solution, c'est de partir". Des déclarations qui font face à celles du président bordelais, Jean-Louis Triaud. Ce mardi après-midi, ce dernier n'a pas hésité à assurer qu'il s'opposerait au transfert de son défenseur. Et pour cause, il juge comme indispensable la présence de son joueur au sein de l'effectif de Francis Gillot. Deux visions opposées qui pourraient pousser les deux partis au clash. Un scénario que ne souhaite pas avoir à gérer le principal intéressé.

"Je ne peux pas faire du mal au club et aux supporters"

"C’est un club pour lequel j’ai du respect, qui m’a permis de grandir en tant qu’homme", a assuré Henrique, ce mardi. "Mon éducation avec mes parents ne m’aurait pas permis d’y arriver. Je pense que si je dois partir de Bordeaux, je partirai la tête haute. J’aurais aussi pu rester au Brésil, prendre l’argent et venir ici pour trouver un accord. J’ai aussi la confiance du staff technique qui, malgré mes pépins physiques, m’a permis de jouer. Donc je ne peux pas faire du mal au club et aux supporters et au staff. Je ne suis pas comme ça."

Si son respect est de mise, sa décision est tout aussi prise. "Avant de partir en vacances au Brésil, mon agent est venu à Bordeaux pour essayer de trouver une solution. J’avais des contacts avec d’autres équipes. J’avais aussi une proposition (de prolongation, ndlr) avec Bordeaux, mais je ne l’ai pas trouvée sérieuse. Pour moi, la meilleure solution, c’est de partir", conclut-il. Affaire à suivre dans les jours à venir.