Girondins

L'appel du pied de Chantôme...

Commentaire(s)
Clément Chantôme se dit prêt à prolonger l'aventure à Bordeaux !
Clément Chantôme se dit prêt à prolonger l'aventure à Bordeaux !

Dans les colonnes de Sud-Ouest, Clément Chantôme fait une véritable déclaration d'amour à Bordeaux et au club au scapulaire. Prêt à prolonger son contrat, le milieu de 28 ans attend désormais un signe de ses dirigeants...

Bien malin qui saura prédire quel visage auront les Girondins de Bordeaux la saison prochaine. Alors que Willy Sagnol a lui-même remis son avenir en question sur le banc de touche aquitain, plusieurs joueurs de son effectif sont dans l'expectative par rapport au prochain mercato d'été. Parmi eux, Clément Chantôme est pour l'instant le plus proche de la porte de sortie.

Et pour cause, le contrat du milieu formé à Paris arrive à échéance en juin et ses dirigeants ne l'ont pas encore concrètement approché en vue d'une extension de bail. Autorisé à s'engager avec le club de son choix depuis janvier dernier, celui qui est suivi par des clubs belge (Anderlecht) et surtout anglais (Leicester et Sunderland) est pourtant ouvert à un avenir à plus long terme du côté du Haillan. Et c'est le moins que l'on puisse dire...

Chantôme prêt à baisser son salaire ?

Dans une interview accordée au quotidien Sud-Ouest et publiée ce matin, Chantôme lance un véritable appel à sa direction. "Une prolongation ? On ne s’est pas encore vus pour cela avec les dirigeants mais je leur ai dit que je me sens bien ici et que la porte est ouverte. La région est belle, le club, qui a une histoire, est sain, les gens sont francs, le cadre de travail magnifique", confie le joueur de 28 ans, arrivé à l'hiver 2015 à Bordeaux. "On ne retrouve pas à Bordeaux les caractéristiques du milieu du foot, dur et un peu hypocrite. Ici, c’est honnête. Je serai prêt à rester."

Une porte ouverte, qu'il enfonce en émettant l'idée d'une nouvelle baisse de salaire. "J’ai beaucoup baissé en venant ici, c’est vrai. Si je jouais uniquement pour l’argent, je serais déjà parti en Angleterre", lance Chantôme, qui s'explique... "L’épanouissement personnel, aussi, compte. Prendre du plaisir en jouant est plus important que gagner des sous." Un discours qui devrait plaire au président Jean-Louis Triaud... Assez pour entamer, enfin, les négociations ?