Mercato

Le très gros point mercato de Jean-Louis Gasset

Commentaire(s)
Jean-Louis Gasset, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux.
Jean-Louis Gasset, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux.

Face à la presse, Jean-Louis Gasset, l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, s'est fendu d'un très gros et très précis point sur le mercato à venir.

À un petit peu plus de deux semaines de l’ouverture du mercato d'hiver (2 janvier), Jean-Louis Gasset (67 ans), l'entraîneur des Girondins de Bordeaux, modestes treizièmes du classement (19 points) de Ligue 1, a profité de son passage en conférence de presse ce vendredi pour faire un point très précis sur le marché hivernal à venir. Le technicien aquitain, qui a eu une réunion avec Alain Roche, le directeur sportif du club aquitain, a un objectif prioritaire pour cette fenêtre de mutation(s) : ajuster son groupe.

"Je lui ai dit qu’il fallait ajuster le groupe, j’ai expliqué mon point de vue, donné le vécu des quatre mois. Il doit en faire part aux actionnaires et on aura une réponse, je pense, début janvier", a révélé le tacticien des Marine-et-Blanc devant les journalistes. Face à nos confrères, le technicien bordelais a une nouvelle fois pointé les déséquilibres, problématiques, de son effectif : "Cinq défenseurs centraux, quatre avant-centres et un seul numéro 6. Il y a quand même une justesse à trouver", a-t-il ainsi affirmé.

Gasset ne veut "pas vivre avec des gens aigris, qui font la gueule"

Des ajustements qui doivent permettre de promouvoir les jeunes, mission confiée par l'actionnaire et propriétaire du club, mais aussi de rendre moins "pesante" et plus "agréable" l'ambiance au Haillan. Le technicien du FCGB ne veut pas vivre "avec des gens aigris, qui font la gueule", comprenez les joueurs qui ne jouent pas ou très peu mais aussi les fins de contrat. Concernant de possibles renforts cet hiver, Jean-Louis Gasset ne veut visiblement pas trop s'avancer.

"Si l’actionnaire dit 'on aimerait finir à tel endroit’, peut-être qu’il faut amener un petit plus. Mais ce serait obligatoirement un très bon joueur. Possible ou pas, je ne sais pas, je ne serai pas déçu, car je le savais avant (Ndlr, d'arriver à Bordeaux). Mais si ça se passe comme ça, ce sera un joueur que je choisirai et qui nous amènera ce qui nous manque à n’importe quel poste", a assuré le tacticien bordelais. La balle est désormais dans le camp de King Street.