Mercato

Montpellier, Rennes, Bordeaux... L'avocat de Yoann Gourcuff donne une tendance pour son avenir !

Commentaire(s)
Yoann Gourcuff poursuit sa préparation en Bretagne.
Yoann Gourcuff poursuit sa préparation en Bretagne.

D'après Didier Poulmaire, qui s'exprime dans le Midi Libre, le MHSC serait le candidat le plus probable pour accueillir son joueur, Yoann Gourcuff. Par ailleurs, un nouveau club de L1 se serait positionné pour l'enrôler, et il pourrait s'agir de Lille, selon le quotidien héraultais.

Fin juillet, BeIN Sports annonçait une rencontre à venir entre Louis Nicollin et Yoann Gourcuff, libre depuis son départ de Lyon en juin dernier. Seulement voilà, deux semaines plus tard, cette réunion n'a toujours pas eu lieu et le tricolore est toujours en Bretagne, où il poursuit sa préparation. Pendant ce temps, à Montpellier, on commence à s'impatienter. "Poulmaire (Ndlr, son avocat) m'a simplement dit qu'il (Gourcuff) allait prendre une décision et qu'il me rappellerait. Je n'en sais pas plus", regrette Nicollin dans les colonnes du Midi Libre.

En fait, le président Héraultais est en contact avec le représentant de Gourcuff, qu'il a pu avoir au téléphone mardi. Joint par le quotidien régional, ce dernier en a profité pour faire le point sur la situation physique et mentale de son poulain : "Yoann veut prendre son temps. Aujourd'hui, il poursuit un travail de reconstruction après une fracture de fatigue contractée au mois de mai. Il veut arriver dans un club en pleine possession de ses moyens. C'est en bonne voie. Il est optimiste, assure Poulmaire. Louis Nicollin a été sensible à nos arguments."

En aparté, l'avocat aurait même confié que Montpellier était "en pole position" pour accueillir Gourcuff, malgré les approches également tentées par Rennes et Bordeaux. Quant à Guingamp, Marseille ou encore Saint-Etienne, qui se sont également renseignés plus ou moins sérieusement, ils auraient été rejoints par Lille sur la liste des nombreux courtisans du tricolore, dont le nom n'a pas fini de revenir lors des deux dernières semaines de mercato. Voire même après...