Ligue 1 / 05/05/2017 20:45

2 - 2

Mi-Temps : 1 - 1

Score final : 2 - 2

Arbitre : F. Schneider

Stade : Stade Geoffroy-Guichard

05/05 L1

Bordeaux prive les Verts d'Europe (analyse et notes)

L'ASSE et Bordeaux se sont quittés sur un score de parité, vendredi soir, à Geoffroy-Guichard

Menée à deux reprise, l'ASSE a réussi à revenir à hauteur de Bordeaux, ce vendredi, en ouverture de la 36e journée de Ligue 1 (2-2). Pourtant, avec ce seul point pris, les hommes de Christophe Galtier ont très certainement dit adieu à tout espoir de qualification européenne, à l'inverse des Girondins, toujours cinquièmes, deux longueurs devant Marseille.

Ligue 1 - 36e journée
AS Saint-Etienne - Bordeaux : 2-2 (1-1)
Buts : Beric (45e), Pajot (65e) pour l'ASSE ; Ounas (42e), Laborde (50e) pour Bordeaux

LE FAIT DU MATCH

L'arbitrage en question. Plusieurs décisions ont, en effet, fait basculer le scénario de cette rencontre. D'abord sur l'ouverture du score d'Ounas, à l'issue d'un penalty plutôt généreux accordé aux Girondins. Après le deuxième but bordelais au retour des vestiaires, les Verts, eux, auraient dû en obtenir un pour une faute de Pallois sur Monnet-Paquet. En vain. La technologie a ensuite aidé Frank Schneider a accordé l'égalisation à Pajot grâce à la goal-line. Enfin, difficile de trouver quelque chose à redire sur l'expulsion de Pallois pour un tacle appuyé sur Nordin dans les dernières minutes.

LES BUTS

0-1 (42e) : décalé côté droit par Ounas, Sabaly centre. Maïga manque son contrôle et déséquilibré Lewczuk, passé devant lui. Les Girondins héritent alors d'un penalty qu'Ounas vient transformer d'un contre-pied parfait devant Ruffier.

1-1 (45e) : les Stéphanois réagissent rapidement avec une excellente action collective. Côté gauche, Monnet-Paquet trouve Hamouma qui adresse une subtile déviation pour Beric. La défense bordelaise est dépassée et l'attaquant slovène conclue avec sang-froid devant Carrasso.

1-2 (50e) : côté droit, Ounas a le tems de se remettre sur son pied gauche pour adresser un centre dangereux dans la surface stéphanoise. Au premier poteau, Plasil dévie le ballon de l'épaule avec un brin de réussite pour trouver Laborde qui pousse le ballon dans le but vide.

2-2 (65e) : Veretout se charge d'un corner côté gauche. Au deuxième poteau, Théophile-Catherine remise dans l'axe. S'en suit un cafouillage avec une reprise de Pajot d'abord repoussée par Carrasso mais la goal-line technology permet à l'arbitre d'accorder le but malgré le sauvetage de Sabaly sur sa ligne.

L'HOMME DU MATCH

Adam Ounas. L'ailier bordelais a été déterminant pendant la première heure de cette rencontre. Percutant dès les premières minutes, il a fait du mal à la défense stéphanoise. A l'origine de l'action du penalty qu'il a lui-même transformé, il a aussi adressé le centre amenant le but de Laborde au retour des vestiaires. Il a finalement dû sortir à un quart d'heure de la fin, touché à l'épaule dans un choc aérien. Un coup dur pour les Girondins.

LES NOTES

ASSE : Ruffier (5) - Malcuit (5,5), Théophile-Catherine (5), Perrin (5), Maïga (5) - Veretout (5), Selnaes (4), Pajot (6) - Hamouma (7), Beric (5,5), Monnet-Paquet (5,5).

FCGB : Carrasso (6,5) - Sabaly (6,5), Lewczuk (6), Pallois (4), Contento (4) - Plasil (5,5), Toulalan (6), Sankharé (5,5) - Ounas (7), Laborde (6), Malcom (5).

LES CONSEQUENCES

C'est certainement l'accroc de trop. Pour espérer encore accrocher une qualification pour la prochaine Ligue Europa, l'ASSE avait besoin d'une victoire. Mais les Stéphanois n'ont pas réussi à faire la différence devant Bordeaux. Menés deux fois au score, les coéquipiers de Loïc Perrin n'ont pourtant pas lâché. Mais à chaque fois, ils ont été dans la réaction. Avant de se montrer trop courts pour s'imposer en fin de rencontre. Les Verts restent donc à sept longueurs de leur adversaire du soir. Malgré un match en plus à disputer, la porte de l'Europe semble s'être définitivement refermé ce vendredi dans le Chaudron.

A l'inverse, les Bordelais, eux, continuent d'y croire. En témoigne la joie de Jocelyn Gourvennec au coup de sifflet final. Ce soir, ses hommes ont certainement écarté un adversaire direct. S'ils sont à la portée de Marseille, qui affronte Nice dimanche, les Girondins restent, pour l'instant, cinquièmes du classement. En attendant de savoir si la sixième place s'avère qualificative pour la Ligue Europa (en cas de victoire du PSG face à Angers en finale de la Coupe de France), Cédric Carrasso et ses coéquipiers peuvent désormais se tourner vers le choc, le week-end prochain, face à l'OM au Matmut Atlantique.

Gaëtan Barralon,
MadeInGirondins.com

scan infos Girondins

1 2 3 4 5