Girondins

Adli rétablit la vérité sur le vestiaire bordelais

Toni Valente

À quelques jours de la rencontre face à Lorient pour le compte de la 34ème journée de Ligue 1, Yacine Adli s'est présenté en conférence de presse. L'occasion pour le jeune milieu de terrain de remettre les pendules à l'heure sur l'état d'esprit qui règne dans le vestiaire.

"On a entendu tout ce qui se disait mais ce n'était pas non plus l'anarchie. On croirait que c'était Bagdad notre vestiaire. Il faut arrêter de croire tout ce qu'il se dit. [...] Il y a toujours eu du respect entre les joueurs, jamais eu de débordements. La seule tension, c'était à Marseille, quand Laurent (Koscielny) a pris la parole en tant que capitaine" a déclaré l'ancien parisien qui souhaite définitivement tourner la page. "Maintenant qu'est-ce qu'on fait ? On continue d'en parler jusqu'à la fin de la saison ? C'est fini. Chacun est dans l'état d'esprit pour aller chercher des points et maintenir le club parce que c'est la priorité", a poursuivi le bordelais.

La presse avait, par le passé, évoqué la présence de clans dans le vestiaire, un point que le numéro 19 a également tenu à clarifier. "Au bout d'un moment on s'est dit qu'il y avait quelqu'un qui voulait nuire au vestiaire. [...] Avec le recul on analyse la situation et on se dit : qu'est-ce qu'il s'est passé de grave ? Rien. Mais on a créé ce contexte en faisant croire qu'il y avait des clans mais non. On n'est pas dans Koh-Lanta" a conclu le milieu offensif.