Girondins

Benoît Costil adopte la "positive attitude" et prône "l'union sacrée"

Commentaire(s)
Benoît Costil, le gardien de but des Girondins de Bordeaux.
Benoît Costil, le gardien de but des Girondins de Bordeaux.

Quinzièmes du classement (36 points) avec seulement six longueurs d'avance sur la place de barragiste occupée par le Nîmes Olympique (30 points), les Girondins de Bordeaux ne sont pas encore sauvés. Les Marine-et-Blanc, qui restent sur neuf défaites lors des onze derniers matches, inquiètent même de plus en plus. À deux jours de la réception de l'AS Monaco, prévue dimanche après-midi (17h05, Stade Matmut-Atlantique) dans le cadre de la 33ème journée de Ligue 1, Benoît Costil, le gardien de but du FCGB, a adopté la "positive attitude" lors de son passage en conférence de presse.

"Moi, je suis dans la positive attitude. Le message principal cette semaine a été de se dire : 'maintenant, on sort la tête de l'eau, on arrête de ne voir que du noir'. Il est temps de passer à autre chose et d'avancer. On va s'en sortir ensemble. Bordeaux sera en L1 la saison prochaine", a assuré le dernier rempart aquitain, et d'aborder ensuite le match face aux joueurs du Rocher : "Il va falloir être très bon pour faire quelque chose. Chacun peut mieux faire mais la tête dirige aussi beaucoup de choses. Moi, je suis pour l'union sacrée, que tous ensemble, on s'en sorte. C'est dans les moments difficiles qu'on voit le visage des gens".