Girondins

Les entraînements à huis clos : l'explication de Gérard Lopez

Gérard Lopez, le propriétaire et président des Girondins de Bordeaux.
Gérard Lopez, le propriétaire et président des Girondins de Bordeaux.

Depuis l'arrivée, l'été dernier, de Vladimir Petkovic sur le banc de touche des Girondins de Bordeaux, les entraînements des Marine-et-Blanc se font principalement à huis clos. Depuis le début de la saison, une seule séance a ainsi été ouverte au public, une première dans l'histoire récente du club aquitain. Dans un entretien accordé au journal Sud Ouest, Gérard Lopez, le président du FCGB, a expliqué cette décision, collégiale selon lui puisqu'elle aurait été prise en concertation avec l'entraîneur et le directeur technique.

"On l’a décidé avec Admar (Lopes, le directeur technique) et le coach. On monte le projet, on raffermit le travail tactique et on n’a pas besoin ou envie que les gens viennent voir comment on travaille. Cela permet aussi d’indiquer aux joueurs une certaine responsabilité dans le travail à huis clos, pour eux et pour l’équipe. C’est aussi une mise en condition psychologique. Mais une fois qu’on aura une certaine maturité de jeu, ça ne posera plus aucun problème", a indiqué le président aquitain, qui n'écarte donc pas la possibilité de réouvrir plus tard l’accès aux entraînements.