L1

L'équipe-type de la 23e journée

La rédaction

Vainqueurs de leurs derbys face à Nice et Lyon, l'AS Monaco et Saint-Etienne placent respectivement quatre et deux représentants dans l'équipe-type du week-end. On y retrouve aussi un Toulousain, un Parisien, un Lorientais, un Caennais et un Montpelliérain.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 23E JOURNÉE

  • Vercoutre (Caen) : Deaux, Coco, Diallo, Briand… Aucun Guingampais n’a su tromper la vigilance du gardien Caennais, auteur de quatre arrêts aussi somptueux que décisifs, puisqu’ils ont permis à son équipe de s’imposer en toute fin de match (0-1), sur un contre justement lancé par l’une de ses parades.
  • Deplagne (Montpellier) : Préféré à Nordi Mukiele pour affronter Bastia (2-1), le Montpelliérain a tenu son poste défensivement (3 tacles, 2 interceptions), même lorsque le feu-follet Saint-Maximin s’est installé dans son couloir. Bousculant ses habitudes, il s’est aussi montré offensivement, avec 4 centres à son actif. Il a également provoqué le carton rouge d’Alexander Djiku en fin de match.
  • Bellugou (Lorient) : Rarement utilisé par Bernard Casoni, il a fait beaucoup de bien à la défense lorientaise, rarement prise à défaut sur la pelouse de Lille samedi (0-1). Avec 3 tacles, 5 interceptions et 6 dégagements défensifs, il a été l’un des grands artisans du succès morbihannais.
  • Thiago Silva (PSG) : Comme à son habitude, le défenseur central brésilien a été brillant, samedi à Dijon (1-3). Contrairement à ses coéquipiers, O Monstro s'est montré solide (7 ballons récupéré) et appliqué (97% de passes réussies) face aux attaquants dijonnais. En inscrivant le deuxième but francilien, il a donné de l'air à ses coéquipiers.
  • Mendy (Monaco) : Match impressionnant réalisé par le latéral gauche asémiste ! Double passeur décisif (pour Germain et Falcao), il a multiplié les efforts offensifs (9 centres, record du match). Un coffre énorme et une présence défensive très intéressante (3 tacles, 3 interceptions).
  • Bakayoko (Monaco) : Quatorze ballons récupérés face à Nice (3-0) pour l’ancien Rennais, qui détient également le record de passes de son équipe (49).
  • Saivet (ASSE) : Dans le derby contre l'OL, c’est lui qui a impulsé le pressing stéphanois. Placé au sommet d’un triangle au milieu de terrain, il a multiplié les efforts défensifs (2 interceptions) comme offensifs (2 tirs, 5 centres). Et cela a payé, avec une passe décisive pour Monnet-Paquet (voir plus bas) et une victoire 2-0 sur le voisin lyonnais.
  • B.Silva (Monaco) : Pour une fois, le petit ailier portugais n’a pas été décisif pour l’ASM, mais son activité sur son aile droite (3 frappes, 3 passes avant un tir, 4 dribbles réussis) valait le coup d’être soulignée. Tout comme son repli défensif (5 tacles), nécessaire notamment dans une première période équilibrée face au Gym.
  • Trejo (Toulouse) : De retour à la compétition depuis la mi-janvier, le numéro 10 du Téfécé tient son match référence de l’année 2017. Impliqué sur les deux premiers buts de son équipe devant Angers (4-0), le milieu argentin a inscrit le troisième, en concluant d’une pichenette par dessus le gardien une merveille de une-deux avec Ola Toivonen.
  • Monnet-Paquet (ASSE) : Son ouverture du score précoce lui a permis de se mettre en confiance et l’ancien Lorientais a ensuite réussi tout ce qu’il a entrepris : des dribbles (4 réussis), des percées dans le coeur du jeu ou sur son aile, des replis défensifs bien sentis... Incontestablement son meilleur match de la saison.
  • Falcao (Monaco) : Peu en vue dans le premier acte, El Tigre a sorti ses griffes après la pause, avec deux buts où il se retrouve à la conclusion de mouvements collectifs réalisés à la perfection, sur ses deux seules frappes cadrées du match.