L1

L'équipe-type de la 32e journée

Jules Autef et la rédaction

Suite à la 32e journée de Ligue 1, la rédaction de MadeinFOOT distribue ses bons points et dévoile son équipe-type du week-end.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 32E JOURNÉE

  • Areola (PSG) : après s'être incliné à bout portant devant Rémy Cabella, le portier Parisien a permis aux siens d’espérer en détournant les tentatives de Tannane ou encore Cabella, encore lui, sur pénalty. Le PSG, qui a obtenu l’égalisation en toute fin de match à St-Etienne (1-1), peut lui dire merci !
  • Mukiele (Montpellier) : à l'image de son équipe, il a livré une prestation extrêmement solide après une entame quelque peu fébrile, dimanche soir à Marseille (0-0). Dur sur l'homme, le défenseur central n'a pas hésité à jaillir très haut sur les attaquants marseillais (5 tacles, 4 interceptions), initiant quelques contre-attaques. L'ancien joueur de Laval s'est aussi montré très juste dans ses relances (83% de passes réussies), cassant parfois plusieurs lignes.
  • Marcelo (Lyon) : peu inquiété par les attaquants Messins (10 dégagements défensifs), le défenseur brésilien s’est appliqué à bien relancer (94% de réussite) et s’est surtout offert un doublé, de la tête sur corners, pour lancer le festival de l’OL à Saint-Symphorien (0-5).
  • Djilobodji (Dijon) : avec 13 dégagements, 2 tirs bloqués, 4 interceptions, 5 tacles et 7 duels remportés, le défenseur central s'est transformé en muraille pour protéger les cages de Baptiste Reynet à Toulouse (0-1). Solide, il a participé amplement à ce clean-sheet dijonnais.
  • Cissokho (Amiens) : auteur du centre amenant l’ouverture du score de Dibassy face à Caen (3-0), le latéral droit Amiénois s’est montré essentiel dans le succès de son équipe, aussi bien pour son travail défensif (21 ballons gagnés) que son apport dans son couloir (2 passes avant un tir, 1 dribble réussi).
  • Ndombélé (Lyon) : excellent dans cette position de milieu relayeur, l’ancien Guingampais a fait parler sa puissance pour récupérer de nombreux ballons (4 tacles, 2 interceptions), mais aussi sa technique pour délivrer une superbe passe décisive à Memphis Depay, l’autre homme clé de l’OL à Metz (voir plus bas).
  • M’Vila (St-Etienne) : si l'ASSE a fait du mal au PSG, son milieu de terrain y est pour beaucoup ! Le duo qu'il forme avec Ole Selnaes a empêché les rares incursions de Lo Celso et Pastore et ses passes ont souvent cassé les lignes. Impérial, M'Vila est en train de retrouver le niveau qui l'avait mené chez les Bleus en 2012...
  • F.Mendy (Lyon) : rarement pris à défaut dans son couloir gauche, il a brillé, comme d’habitude, par son apport offensif et sa qualité de relance (92% de passes réussies).
  • Grenier (Guingamp) : nouveau match plein délivré par l'ancien joueur Lyonnais, important dans le large succès de Guingamp sur Troyes (4-0). Auteur de sa première passe décisive avec l’EAG (pour Benezet), il est sorti de la pelouse du Roudourou avec une feuille de stats très intéressante (1 frappe, 4 dribbles réussis, 100% de tacles réussis, 19 ballons gagnés).
  • R.Lopes (Monaco) : après une passe décisive involontaire pour Falcao, l’ailier portugais y est allé de son but pour donner l’avantage à l’ASM devant Nantes (2-1). Toujours aussi décisif, il est le meilleur buteur du championnat de France depuis le début de l’année civile (10 buts en 9 matchs).
  • Depay (Lyon) : quatre passes décisives, un but : le néerlandais a été impérial à Metz. Très impliqué dans le collectif, le dribbleur replacé attaquant s'est montré précieux, tant en point de fixation qu'à la percussion. Conséquence, un deuxième match de très haute volée une semaine après celui contre Toulouse (2-0), où il avait davantage brillé pour ses qualités de buteur. Et encore, il n'a pas tout réussi, heureusement pour les Grenats...