Girondins

Les confessions de Longuépée au sujet de l'avenir du club

Axel Guitard
Frédéric Longuépée a évoqué l'avenir du club.
Frédéric Longuépée a évoqué l'avenir du club.

Dans un entretien accordé à nos confrères de L'Equipe, Frédéric Longuépée s'est exprimé quant au rachat des parts de GACP par King Street, devenu seul propriétaire du club.

Une nouvelle page de l'histoire des Girondins de Bordeaux a commencé lundi. En rachetant les parts détenues par General American Capital Partners (GACP), King Street est devenu l'unique décisionnaire des Marine-Et-Blanc. Par la même occasion, Frédéric Longuépée est devenu président-directeur général du club. S'il s'est exprimé quant à la situation avec les Ultramarines au cours de cet entretien, le patron bordelais a également répondu aux questions concernant l'avenir du club suite à ce changement majeur. "Il y a deux valeurs qui me semblent essentielles pour piloter un club de foot : stabilité et alignement. Parler d'une seule et même voix va faciliter l'organisation en interne et les prises de décision. Aujourd'hui, un nouveau chapitre s'ouvre. En tant que président, je vais proposer une stratégie pluriannuelle aux actionnaires et la mettre en oeuvre en mobilisant toutes les énergies" a-t-il commencé par expliquer.

Dans son projet, Longuépée souhaite principalement insisté sur le "sportif" en permettant au club d'être "régulièrement en haut du classement". "Et pour ça, il me semble également nécessaire de renforcer l'engouement autour du club. On veut faire des Girondins un symbole du football moderne au plan international" a-t-il poursuivi. Par la suite, le néo président-directeur général a tenu à rassurer les supporters quant à la motivation de King Street concernant le projet bordelais. "Je ne connais pas beaucoup de personnes qui investiraient 100 millions d'euros sans y croire. Avoir racheté les parts de GACP, c'est une preuve et une confirmation qu'ils croient en ce projet. Ils auraient aussi très bien pu prendre une autre décision, ce n'est pas le cas. C'est un choix fort" a-t-il déclaré, et d'assurer "qu'ils sont prêts à en faire de nouveau (des investissements, ndlr)."

Toutefois, Frédéric Longuépée prévient : il ne faut pas s'attendre à beaucoup de mouvements cet hiver car selon lui, le mercato hivernal "sert surtout à ajuster" et "n'a pas vocation à modifier l'ossature de l'équipe". Puis il a ajouté : "aujourd'hui, on est très heureux de la façon dont elle évolue. On souhaite qu'elle progresse encore mais c'est un processus sur le moyen-long terme. On ne renoue pas avec ses lettres de noblesse en un an ou deux. L'idée, c'est de recruter des joueurs au bon poste et au bon moment pour faire la différence. Au-delà des critères footballistiques, on sera également très attentif à l'état d'esprit de nos recrues."