Girondins

Thelin, nouvelle cible offensive de Bordeaux ?

Kiese Thelin a fait l'objet d'une offre des dirigeants Bordelais.
Kiese Thelin a fait l'objet d'une offre des dirigeants Bordelais.

Alors que le dossier Sanogo est sur le point d'être abandonné, les Girondins de Bordeaux auraient fait de l'attaquant de Malmö, Kiese Thelin, leur nouvelle priorité. Une offre aurait même déjà été formulée.

En quête d'un attaquant axial sur le marché des transferts hivernal, les Girondins de Bordeaux ont privilégié, ces dernières semaines, la piste menant à Yaya Sanogo. Mais Arsène Wenger, qui préférerait prêter son jeune joueur en Premier League, aurait finalement décidé de l'envoyer s'aguerrir chez son voisin de Crystal Palace, selon L'Equipe. Alors, le club au scapulaire va très certainement devoir se concentrer sur d'autres profils à étudier. Un travail qui aurait déjà débuté.

D'après le média suédois Sverige Television, Bordeaux aurait une nouvelle cible dans le viseur : Kiese Thelin. L'avant-centre de Malmö, bourreau de l'équipe de France Espoirs en barrages à l'Euro 2015 (auteur d'un doublé avec la Suède lors du match retour), jouit, malgré son jeune âge (22 ans) d'une certaine expérience sur la scène internationale. Apparu à 12 reprises en Ligue des Champions avec le club scandinave (2 buts), le joueur de 22 ans a également convaincu le sélectionneur de l'équipe nationale, Erik Hamren, qui lui a offert ses deux premières sélections face au Monténégro (1-1) et en France (1-0), en novembre dernier.

Une offre de 2,4 M€ refusée

Autant de performances en 2014 qui ont eu un écho aux quatre coins de l'Europe, et plus particulièrement à Bordeaux, donc, où l'on aimerait l'enrôler dès ce mois de janvier. Toujours selon les informations de SVT, une offre de 2,4 millions d'euros a déjà été formulée auprès des dirigeants suédois. Mais après avoir laissé partir Emil Forsberg vers le Red Bull Lepizig en début de semaine, ces derniers ont décliné cette première proposition et seront bien difficiles à convaincre de céder Thelin. Là encore, la tâche s'annonce rude pour les Girondins.