Girondins

Un problème entre Wenger et Triaud à l'origine de l'échec Sanogo

Le défi de Wenger : s'embrouiller avec tous les clubs de Ligue 1.
Le défi de Wenger : s'embrouiller avec tous les clubs de Ligue 1.

Si l'option Sanogo a été mise en échec par les dirigeants d'Arsenal qui semblaient préferer la Premier League pour prêter leur jeune joueur, un journaliste de L'Equipe a affirmé qu'autre chose était venu interférer dans le transfert du français vers les Girondins : un souci entre Wenger et le président Triaud.

Rentrons directement dans le vif du sujet avec la phrase du journaliste de L'Equipe postée sur Twitter : "Son entraîneur ne préfère pas l'Angleterre, il aurait juste un problème avec votre président" a-t-il affirmé. Des accusations qui pourraient avoir des répercutions sur la cote de popularité du président bordelais auprès des supporters, sachant que le club a bien besoin d'un buteur en l'absence de Cheick Diabaté.

Mais cela ne sort pas de nulle part, puisqu'en effet, deux choses auraient pu mettre à mal les relations entre les deux clubs. Le départ de Sylvain Wiltord à Arsenal en 2000 mais surtout la perte gratuite de Marouane Chamakh, parti comme joueur libre des Girondins de Bordeaux. Un coup que n'aurait pas apprécié Jean-Louis Triaud, qui aurait donc eu du mal à négocier avec les Gunners pour l'éventuel prêt de Yaya Sanogo.

Difficile pour Willy Sagnol d'attirer le joueur d'Arsenal dans ses filets dans de telles conditions... Sinon, Seydoux avec Park, que devrait-il en dire ?